Une momie égyptienne à l'UQAM

La Galerie présente une pièce emblématique de sa collection dans le cadre de la Journée des musées montréalais.

20 Mai 2016 à 16H59

Hetep-Bastet: détail du sarcophage, env. 600 av. J.-C., Collection d’œuvres d’art de l’UQAM (1969.3230-2).

Dans le cadre de la Journée des musées montréalais, le dimanche 29 mai prochain, Hetep-Bastet, la momie égyptienne de la collection d’œuvres d’art de l’Université, fera une rare apparition publique, de 10 h à 17 h. Pour cette première participation de la Galerie de l’UQAM à la Journée des musées, le public est invité à venir découvrir cette momie et son sarcophage, qui datent de l’Égypte ancienne, il y a plus de 2 600 ans. Une visite commentée sera offerte.

La dernière fois que la momie a été exposée remonte à 2008. Elle avait alors été prêtée au Musée canadien des civilisations dans le cadre de l’exposition Tombes éternelles  – L’Égypte ancienne et l’au-delà. Elle trônait aux côtés de 200 artefacts du Museum of Fine Arts de Boston et de plusieurs autres pièces provenant de collections canadiennes (voir l'article publié à l'époque dans Actualités UQAM). À Montréal, on a pu voir la momie pour la dernière fois en 2003, dans le cadre de l’exposition Sarkis. 2 600 ans après 10 minutes 44 secondes, à la Galerie de l’UQAM. L’artiste d’origine arménienne Sarkis avait présenté une installation sur le thème de la mort réunissant différents objets, dont la dépouille d’Hetep-Bastet.

Riche Égyptienne, Hetep-Bastet aurait vécu au cours de la XXVIe dynastie des Pharaons, vers 600 ans avant J.-C. C’est en 1927 que sa momie et son précieux sarcophage sont offerts par le Musée du Caire à l’École des beaux-arts de Montréal, qui les expose dans son hall. Lors des mouvements étudiants de la fin des années 1960, Hetep-Bastet est projetée au sol. La cage de verre de la momie est fracassée, abîmant du même coup son cercueil de bois. Faute de moyens, la momie et son sarcophage sont laissés en cet état et conservés dans une voûte. Ils seront légués à l'UQAM en 1969, date à laquelle l’École des beaux-arts est rattachée à l'Université. Il faudra attendre la fin des années 1990 pour que leur restauration soit entamée.

Une autre journée d'exposition pour les Uqamiens

La Galerie de l'UQAM ouvrira également ses portes le lundi 30 mai, de 9 h à 18 h, pour les Uqamiens qui aimeraient voir la momie.

 

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE