Frôler le bronze

Le judoka Antoine Bouchard échappe de peu la troisième place dans la catégorie des 66 kg à Rio.

9 Août 2016 à 15H53

Série Rio 2016
Les Jeux olympiques se déroulent du 5 au 21 août à Rio de Janeiro, au Brésil, tandis que les Jeux paralympiques auront lieu du 7 au 18 septembre.

Antoine Bouchard lors de son match contre le Japonais Masashi Ebinuma, qui l'a finalement battu.  Photo: International Judo Federation

L'étudiant au baccalauréat en biochimie Antoine Bouchard avait déjà réalisé son rêve: participer aux Jeux olympiques. Le judoka a failli, en plus, monter sur le podium, le 7 août dernier, aux Jeux de Rio. Vaincu par le Japonais Masashi Ebinuma lors du match pour la médaille de bronze dans la catégorie des moins de 66 kg, il s'est finalement classé cinquième. Pas mal pour un athlète qui avait déclaré se rendre à Rio «sans attentes particulières» et simplement vouloir performer au maximum de ses capacités.

Pour le jeune homme de 21 ans, classé 19e au monde, la journée avait commencé en lion. Il avait vaincu son premier adversaire de la Papouasie-Nouvelle-Guinée en 43 secondes et, au deuxième tour, avait battu le Russe Mikhail Puliaev, classé troisième au monde. Pour accéder à la compétition pour la médaille de bronze, il s'était aussi imposé contre le deuxième au monde, le Mongol Tumurkhuleg Davaadorj.

Son entraîneur, l'ancien champion Nicolas Gill, a déclaré à Radio-Canada «être bien impressionné par son poulain», qui a, pour sa part, promis de remettre ça dans quatre ans aux Jeux de Tokyo.

Antoine Valois-Fortier septième

De son côté, l'étudiant au baccalauréat d'intervention en activité physique Antoine Valois-Fortier, classé troisième au monde et premier au Canada chez les moins de 81 kg à la veille des Jeux, a été éliminé de la compétition, le 9 août,  lors de son combat de repêchage contre le Japonais Takanori Nagasse, champion en titre. Il avait perdu en quart de finale devant le Russe Khasan Khalmurzaev. Pour lui aussi, la journée avait pourtant bien commencé, avec  une victoire contre le Français Loïc Pietri, champion du monde en 2013. L'étudiant, qui avait obtenu le bronze en 2012 à Londres, termine cette fois au septième rang, une déception pour celui qui aspirait à une médaille d'or.

L'actualité vue par nos experts

Des experts de l'UQAM sont prêts à commenter des questions touchant la gestion des Jeux ou plusieurs aspects de la performance sportive. Voir notre liste.

 

Articles connexes
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE