Un espace d’expérimentation

Le nouveau Lab Urbania est à la recherche de participants.

4 Avril 2016 à 13H06

Logo du Lab Urbania.

Après trois expériences fructueuses, Urbania et l’UQAM présentent le «Lab Urbania», quatrième édition de l’École Urbania. Chapeauté par l'équipe d'Urbania, un groupe de six étudiants devra produire du contenu informatif ou divertissant pour appareils mobiles, à la fois pertinent, novateur et différent, destiné en particulier aux jeunes adultes de 18 à 35 ans.

Le Lab Urbania sera une occasion pour les Uqamiens d’appliquer leurs connaissances et de tester de nouveaux concepts en journalisme et en production de contenu dans un contexte réel, soit les différentes plateformes de diffusion d'Urbania. «Les gens s'informent ou se divertissent de plus en plus au moyen de leur téléphone intelligent, soit par l'entremise d'applications mobiles comme Instagram (photos) ou Snapchat (vidéo) ou sur des plateformes de contenu comme YouTube, Twitter et Facebook», relève Philippe Lamarre (B.A. design graphique, 2000), président, producteur et directeur créatif d'Urbania média.

Pendant neuf semaines, du 1er mai au 30 juin 2016, les participants seront intégrés à l’équipe d’Urbania, à raison de deux jours par semaine. «Produire du contenu mobile, c'est une tendance lourde dans notre domaine et un défi constant, remarque Philippe Lamarre. Il faut toujours se renouveler. Les étudiants auront pour tâches de participer à notre équipe de production, d'aller sur le terrain et de proposer des reportages-documentaires tout en apportant leurs perspectives, leurs idées et leurs visions.»

«Le but premier d'un lab, c'est de fournir un espace où il est possible d'expérimenter, de prendre des risques, de créer de nouvelles manières de faire du journalisme, souligne Jean-Hugues Roy, journaliste et professeur à l'École des médias, qui est impliqué dans le projet. Les futurs professionnels du monde des médias seront appelés à contribuer à ces nouvelles manières de faire et à occuper des emplois qui n'existent pas encore; un tel projet leur permet d'aller dans cette direction.»

«Le lab pourra aussi inciter les étudiants à s'interroger sur le journalisme à l'ère mobile, ajoute Philippe Lamarre. Nous voulons que les étudiants puissent réaliser des contenus que l'on ne peut pas faire en journalisme traditionnel.»

Profils recherchés

Pour constituer cette cellule de création, les responsables de l'école recherchent des journalistes terrain qui s’intéressent au multiplateforme, à l’écrit, à l’image et à l’audio, un vidéo-journaliste maniant la caméra et maîtrisant le montage, un photojournaliste à la recherche de personnages et de scènes authentiques ainsi qu'un designer graphique qui se passionne pour la visualisation de données.

Pour soumettre sa candidature

Les candidats doivent être étudiants ou finissants (trimestre hiver 2016) à temps plein dans un programme d’études de l’UQAM.

Un comité UQAM-Urbania sélectionnera les candidats sur la base de leur expertise et de leur motivation. Tous les candidats doivent fournir leur curriculum vitæ, une preuve d'inscription à temps plein dans l'un des programmes d’études offerts à l’UQAM, une lettre de motivation (500 mots maximum) dans laquelle ils indiquent clairement le ou les postes convoités ainsi que des exemples de leurs réalisations passées – portfolio, démo ou autre. Sur la base des documents reçus, l'UQAM et Urbania procéderont à des entrevues de sélection.

La date limite pour déposer une demande de candidature est le vendredi 15 avril 2016, à 17 heures. Il faut envoyer un courriel à l'adresse suivante: lab@urbania.ca avec la mention Lab Urbania en objet du message.

Les étudiants sélectionnés recevront une bourse de 1 000 dollars de la Fondation de l’UQAM et pourront, après validation avec leur direction de programme respective, obtenir un stage crédité.

On peut obtenir de l'information sur l'appel de candidature en cliquant sur le lien suivant : http://urbania.ca/222395/le-lab-urbania-lance-son-appel-de-candidatures/

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE