Colonialisme et capitalisme

Le professeur Michael Blum participe à une expo collective à la galerie Diagonale.

19 Janvier 2016 à 17H07

Image tirée de la vidéo Capri in Tangerang (Her Sneakers) de Michael Blum, 2011.Image: Michael Blum

L'artiste et professeur Michael Blum, de l'École des arts visuels et médiatiques, participe à l'exposition collective Au fil de l'histoire, laquelle explore les liens entre le colonialisme et le capitalisme tout en se voulant une occasion de s’interroger sur l’histoire canadienne. L'événement rassemble également des œuvres de Leah Decter, de Jaimie Isaac et de Keesic Douglas.

Michael Blum y présente entre autres la vidéo Capri in Tangerang (2011), la suite du film My Sneakers (2001), dans lequel l'artiste se rend en Indonésie à la recherche de la manufacture où ses chaussures de sport Nike ont été fabriquées. Une décennie plus tard, il effectue une seconde visite à Jakarta pour retrouver, cette fois, le lieu de production des chaussures de sa fille.

Au moyen de la documentation d’un périple suivant une route commerciale, ou d'une enquête de terrain, les artistes d'Au fil de l'histoire remontent aux sources «et prennent ainsi à rebours le processus colonial, l’inversant en quelque sorte afin de le critiquer», écrit la commissaire invitée Anne-Marie St-Jean Aubre au sujet de l'exposition. «Ensemble, leurs œuvres mettent en perspective le développement du capitalisme et s’interrogent sur les liens entre cette histoire et celle de l’entreprise coloniale.»

Présentée à la galerie Diagonale, l'exposition se termine le 20 février prochain.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE