Un partenariat exemplaire

Les professeurs Michaël Ménard et Frédéric Nabki figurent parmi les lauréats de la 7e édition de Célébrons le Partenariat.

20 Mai 2016 à 13H28, mis à jour le 24 Mai 2016 à 11H15

Philippe Babin, président d'Aeponyx, Frédéric Nabki et Michaël Ménard,
Photo: Nathalie St-Pierre

Les professeurs Michaël Ménard et Frédéric Nabki, du Département d’informatique, comptent parmi les sept lauréats de l'édition 2016 de Célébrons le Partenariat, un événement qui vise à rendre hommage aux meilleurs partenariats de recherche entreprises-universités-collèges au Québec. Les deux chercheurs ont été honorés le 19 mai, lors d'une soirée organisée par l'Association pour le développement de la recherche et de l'innovation du Québec (ADRIQ) et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). Une vidéo décrivant leurs efforts a été diffusée lors de la soirée.

Michaël Ménard et Frédéric Nabki collaborent depuis 2013 avec Aeponyx, une entreprise qui œuvre dans le domaine de la transmission des données par fibres optiques dans le secteur des télécommunications, pour mettre au point des circuits optiques-mécaniques visant à répondre aux besoins de l’industrie des technologies de l’information et des communications (TIC), notamment ceux rencontrés par les nouvelles infrastructures adaptées aux usages grandissants du Web. Le caractère innovateur du projet de recherche réside dans la miniaturisation de composantes de télécommunications rendue possible par la combinaison de la photonique sur silicium, une des techniques de fabrication des dispositifs optiques intégrés, avec les microsystèmes électromécaniques (MEMS).

Les deux chercheurs et leur partenaire entendent ainsi répondre aux nombreux défis posés par la congestion des réseaux de télécommunications. Ce problème, causé à la fois par l’augmentation des utilisateurs d’Internet et de téléphonie sans fil et par les quantités d’informations qu’ils génèrent, nécessite des solutions novatrices et économiques. 

Leur projet est financé à hauteur de 1 million de dollars par Aeponyx et par le programme de partenariat du CRSNG. À l’étape de la négociation de l’entente de recherche, les deux professeurs et Aeponyx ont bénéficié de l’aide du Service des partenariats et du soutien à l’innovation (SePSI) de l'UQAM et d’Aligo Innovation, la société qui valorise les actifs de propriété intellectuelle de l’Université.  

Selon Caroline Roger, directrice du SePSI, «ce projet, en plus de mettre en évidence la microélectronique, un des domaines de pointe de l’UQAM, permet à notre équipe de collaborer avec de jeunes professeurs, tout en contribuant à la formation d’étudiants prometteurs».

Pour le président d’Aeponyx, Philippe Babin, il s’agit «d’un projet technologique innovant et porteur, qui est le résultat d’une collaboration exemplaire entre l’industrie et le milieu de la recherche universitaire, et ce avec l’appui du gouvernement.»

Pour en savoir davantage sur le projet de recherche, on peut lire cet article paru dans Actualités UQAM.

Articles connexes
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE