Expérience unique

Caroline Leduc rayonne à la Coupe internationale de football australien à Melbourne.

29 Août 2017 à 9H25

Caroline Leduc rayonne à la Coupe internationale de football australien à Melbourne.
Photo :Russ Canham

Le Canada est passé à un cheveu de rafler les grands honneurs à la Coupe internationale de football australien, qui avait lieu du 5 au 19 août, à Melbourne. Après avoir remporté des victoires en ronde préliminaire contre les Îles Fidji, le Pakistan et la Grande-Bretagne, ainsi qu'en demi-finale contre les États-Unis, les Northern Lights – surnom de l'équipe canadienne – ont livré une chaude lutte à l'Irlande en finale, mais ont baissé pavillon par la marque de 25-21.

Étudiante au doctorat en psychologie, Caroline Leduc (B.Sc. psychologie, 2014) a fait bonne impression à sa première expérience à ce tournoi. L'étudiante-athlète de 26 ans, qui pratique le sport depuis à peine un an, a connu un bon match contre le Pakistan, récoltant sept points et réalisant plusieurs beaux attrapés aériens. Elle a connu moins de succès dans le match contre la Grande-Bretagne, commettant quelques erreurs. «Même si je n'ai pas eu énormément de temps de jeu, j'ai beaucoup appris aux côtés de mes coéquipières, autant sur les plans de l'exécution, de la stratégie que de la préparation», mentionne l'étudiante.

Rappelons que ce tournoi, qui a lieu tous les trois ans depuis 2002, constitue la plus importante compétition de football australien à travers le monde. Cet événement n'a toutefois pas la même envergure que les autres Coupes du monde – en soccer ou en rugby, par exemple – puisque les Australiens, meilleurs joueurs au monde, accueillent l'événement sans y participer. «Ils sont beaucoup trop forts pour le reste du monde», souligne Caroline Leduc.

Comme une athlète professionnelle

Les équipes participantes, dont le Canada, ont néanmoins pris les grands moyens pour remporter la compétition. «En plus des matchs et des entraînements, nous avions des rencontres quotidiennes avec notre équipe d'entraîneurs ainsi que des séances de récupération avec des thérapeutes sportifs et des massothérapeutes, souligne Caroline Leduc. Je me sentais comme une athlète professionnelle.»

Organisatrice de la Coupe internationale, l'Australian Football League (AFL) – l'équivalent de la Ligue nationale de hockey – a fait beaucoup de publicité autour du volet féminin de l'événement, négligé lors des éditions précédentes. Il faut dire que la création d'une nouvelle ligue professionnelle féminine, l'hiver dernier, a augmenté l'intérêt des Australiens pour le footy féminin. «Plusieurs médias australiens et canadiens ont fait des reportages sur notre équipe. Dans la rue, les gens nous arrêtaient pour nous parler du tournoi et nous poser des questions. Nous avons même disputé la finale dans un stade mythique qui contient 50 000 sièges, juste avant un match professionnel de l'AFL.»

Prête pour 2020

Maintenant que la Coupe internationale est derrière elle, Caroline Leduc n'a qu'une idée en tête: mettre les bouchées doubles pour y retourner en 2020! L'étudiante profitera d'ailleurs de son stage de recherche de six mois à Perth, pour lequel elle a reçu une bourse de 23 000 dollars du gouvernement australien, afin d'intégrer une équipe locale. «Cela devrait grandement m'aider à améliorer la qualité de mon jeu.»

Articles connexes
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE