Recyclage et electroBAC

L'UQAM dresse un premier bilan de sa collecte d'appareils électroniques désuets.

28 Février 2017 à 10H21

electroBACPhoto: Nathalie St-Pierre

Durant la dernière année, les bacs de récupération en métal bleu et blanc qui recueillent des petits appareils électroniques domestiques comme les cellulaires, les chargeurs et les cartouches d'encre, ont permis de récolter un peu plus de 4600 appareils désuets à l'UQAM. Près de 363 kilogrammes (800 livres) de matières électroniques ont ainsi été amassées et détournées des sites d'enfouissement.

L'electroBAC situé au niveau métro du pavillon Judith-Jasmin a recueilli le plus grand nombre d'appareils électroniques, soit 2506 (196 kilos), suivi du bac installé au rez-de-chaussée du Pavillon Pk, avec 1462 appareils (114 kilos). L'electroBAC des Sciences de la gestion ferme la marche avec 667 appareils récoltés (52 kilos).

Les appareils récupérés sont acheminés dans des centres de recyclage certifiés par le Bureau de qualification des recycleurs (BRQ). La firme electroBAC, une PME montréalaise qui a mis sur pied le système de recyclage, s'engage à effacer toutes les données contenues dans les appareils électroniques et à remettre en bon état ceux qui sont fonctionnels.

L'UQAM met en place différentes collectes de matières recyclables, dont une collecte de piles usagées. Organisée dans le cadre du Défi sportif, la collecte a permis d'amasser plus de 110 kilos de piles usagées.

On peut consulter la liste du matériel accepté dans l'electroBac sur le site web de l'entreprise: http://www.electrobac.com/quoi-recycler

Articles connexes
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE