Une olympienne chez les Citadins

La médaillée olympique Josée Bélanger s'entraîne avec l'équipe féminine de soccer.

19 Janvier 2017 à 11H59

La médaillée olympique Josée Bélanger a joué sous les ordres de l'actuel entraîneur-chef de l'équipe féminine de soccer des Citadins, Alexandre Da Rocha, en 2004.

Ne soyez pas étonnés si vous croisez l'olympienne Josée Bélanger dans les corridors de l'UQAM cet hiver. Afin de garder la forme, l'attaquante de l'équipe canadienne, médaillée de bronze aux Jeux olympiques de Rio, s'entraîne avec la formation féminine de soccer des Citadins au Centre sportif.

L'athlète de 30 ans, qui a aussi aidé le Canada à remporter l'or aux Jeux panaméricains en 2011 et à la Gold Cup en 2010, en plus d'évoluer pour des équipes professionnelles en Suède et à Orlando, connaît bien l'entraîneur-chef des Citadins, Alexandre Da Rocha. En 2004, ce dernier était l'entraîneur-chef de l'Xtreme de Montréal, défunte équipe de la W-League, une ligue vouée au développement des joueuses les plus prometteuses en Amérique du Nord.

Plusieurs membres de cette équipe ont connu du succès sur la scène internationale par la suite, dont Amy Walsh, Marie-Ève Nault, Karina Leblanc et… Josée Bélanger. «J'ai toujours gardé un bon contact avec Alexandre, affirme l'athlète originaire des Cantons-de-l'Est. Étant de passage à Montréal cet hiver, j'ai décidé de joindre l'utile à l'agréable en m'entraînant avec les Citadins.» Les entraînements seront utiles à Josée dans sa préparation pour le match de célébration de la médaille olympique, qui opposera le Canada et le Mexique, le 4 février prochain, à Vancouver.

Pas de traitement de faveur

Malgré ses succès sur la scène internationale, Josée Bélanger demeure humble et facile d'approche. «Je ne veux pas bénéficier d'un traitement particulier, dit-elle. Tant mieux si je peux inspirer certaines joueuses, mais je ne veux pas être perçue différemment des autres.»

La différence d'âge avec les étudiantes-athlètes des Citadins ne la gêne pas. «Sur l'équipe canadienne, nous avons des joueuses de 16 ans et d'autres de 36 ans», dit-elle.

Josée Bélanger connaît bien le circuit universitaire québécois, ayant porté les couleurs du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke de 2006 à 2011. Celle qui a cumulé les honneurs universitaires – recrue de l'année au Canada en 2006, membre des équipes d'étoiles au pays de 2007 à 2009 – a transformé la formation sherbrookoise, qui avait raté les séries éliminatoires au cours des huit années précédentes. «Ce fut un très beau défi de faire progresser le Vert & Or et d'augmenter la crédibilité du programme, souligne la diplômée du baccalauréat en kinésiologie. Nous avons travaillé tellement fort lors de ma première année que nous avons accédé aux séries. Ce fut un grand accomplissement pour l'Université.» Depuis, le Vert & Or a développé une tradition d'excellence, ayant participé aux séries lors des 11 années suivantes.

Fière de ses racines

Alexandre Da Rocha ne tarit pas d'éloges envers Josée Bélanger. «Au-delà de la médaillée olympique, j'apprécie la fille aux valeurs exceptionnelles et à la personnalité attachante, souligne-t-il. Elle n'a pas changé d'une miette depuis ses débuts avec l'Xtreme de Montréal il y a 13 ans. Elle est fière de ses racines.»

Début de saison en soccer intérieur

Les équipes féminine et masculine de soccer entameront leur saison intérieure le samedi 21 janvier contre les Carabins de l'Université de Montréal, au Centre sportif Bois-de-Boulogne. Le match des femmes débutera à 17 h et celui des hommes à 19 h.

CATÉGORIES
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE