La relève informatique

Les étudiants de l'UQAM ont participé avec succès aux CS Games.

18 Avril 2017 à 11H05

Photo: iStock

Des étudiants de l'UQAM ont fait belle figure lors des CS Games, une compétition informatique qui avait lieu à l'École de technologie supérieure (ÉTS) du 24 au 27 mars derniers. «Notre équipe a raflé la première position lors de l'épreuve de développement mobile», souligne Marc-Antoine Sauvé. L'étudiant au baccalauréat en informatique et génie logiciel faisait partie de l'une des deux équipes représentant l'UQAM.

Les CS Games sont une compétition interuniversitaire qui couvre tous les aspects de l’informatique: intelligence artificielle, programmation à relais, sport, jeux vidéo, rétro-ingénierie, sécurité, programmation système, ingénierie logicielle, développement mobile, etc.

Chaque année, les Jeux sont organisés par des étudiants d’une université différente et sont ouverts à tous les étudiants du baccalauréat. Les équipes sont formées de 7 à 10 personnes, chacune participant à plusieurs compétitions.

L'an dernier, les étudiants Philippe Pépos Petitclerc et Alexandre Terrasa avaient conçu l'épreuve de débogage qui consiste à trouver et à corriger les bogues dans le code source d'un programme. On leur avait demandé de concevoir à nouveau l'épreuve cette année. «La complexité vient du fait que chaque programme est écrit dans un langage de programmation différent. Ill faut donc maîtriser plusieurs langages afin d'avoir une chance de gagner», souligne Marc-Antoine Sauvé.

Les étudiants en informatique participent chaque année à plusieurs compétitions, comme les CS Games ou celles de type «Capture the flag», qui consistent à exploiter les vulnérabilités des logiciels, de manière à s'introduire dans des ordinateurs pour s'emparer de drapeaux (de courts morceaux de texte), preuves de l'intrusion. L'automne dernier, une équipe de l'UQAM, dont faisaient partie Marc-Antoine Sauvé et Philippe Pépos Petitclerc, s'était qualifiée pour la finale d'une compétition CTF à New York.

«Nous nous entraînons régulièrement durant l'année en vue de ce type de compétition et celles-ci nous nous permettent de nous dépasser, car nous nous entraidons tout en nous stimulant les uns les autres», explique Marc-Antoine Sauvé. Ces compétitions représentent également une belle occasion de rencontrer des étudiants en informatique d'autres universités. «Nous nous croiserons probablement très bientôt sur le marché du travail, ajoute l'étudiant. C'est donc un bon moyen de développer notre réseau professionnel. C'est aussi une occasion pour rencontrer les représentants d'entreprise, car plusieurs d'entre elles commanditent ces compétitions. Ces rencontres débouchent parfois sur l'obtention d'un stage ou même d'un emploi.»

Marc-Antoine Sauvé invite les étudiants intéressés à participer aux compétitions futures à contacter l'Association générale des étudiantes et étudiants en informatique (ageei-uqam.slack.com dans le channel #compe-pratiques). «Nous sommes toujours à la recherche de nouvelles recrues», conclut-il.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE