Renouvellement de mandat

Corinne Gendron présidera le conseil scientifique de l'Institut national de l'environnement et des risques pour trois autres années.

4 Juillet 2017 à 15H31

Corinne Gendron
Photo: Nancy Lessard

Le mandat de Corinne Gendron à titre de présidente du conseil scientifique de l'Institut national de l'environnement et des risques (INERIS), un établissement public français, a été renouvelé pour une période de trois ans. La professeure du Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale de l'ESG UQAM avait été nommée à ce poste une première fois en 2013.

L'INERIS mène des programmes de recherche afin de contribuer à la prévention des risques que les activités économiques font peser sur la santé, la sécurité des personnes et des biens, et sur l'environnement. Ses compétences scientifiques et techniques sont mises à la disposition des pouvoirs publics, des entreprises et des collectivités locales afin de les aider à prendre les décisions les plus appropriées pour améliorer la sécurité environnementale.

Détentrice d'un doctorat en sociologie de l'UQAM et juriste de formation, Corinne Gendron s'intéresse notamment aux questions de l'environnement, du développement économique et durable et de la responsabilité sociale des entreprises. Elle a publié plusieurs ouvrages dont Vous avez dit développement durable? et L'énergie au Québec: quels sont nos choix?, en collaboration avec Jean-Guy Vaillancourt. Elle est titulaire, depuis 2004, de la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable, laquelle s'intéresse aux transformations économiques et sociales des sociétés confrontées aux problèmes environnementaux.

Corinne Gendron a été élue, en 2015, membre de l'Académie des technologies, en France, afin de souligner l'excellence et le rayonnement de ses travaux en Europe et à l'international. En janvier 2016, elle a été élevée au rang de Chevalier de l'Ordre national de la Légion d'honneur par le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche de la France. L'été dernier, elle a également été nommée présidente du conseil scientifique de l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (Ifsttar). 

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE