Membres de l'Ordre de Montréal

Des Uqamiens reçoivent la plus la plus haute distinction honorifique de la métropole.

18 Mai 2017 à 11H02

Le professeur émérite Yvan Allaire, l'artiste Françoise Sullivan et la professeure Joanne Burgess. Photo: David Ospina

Deux professeurs de l'UQAM, une diplômée et trois docteurs honorifiques figurent parmi les 17 personnalités montréalaises ayant reçu la médaille de l’Ordre de Montréal, le 17 mai dernier. L’Ordre de Montréal, nouvellement créé à l'occasion du 375e anniversaire de la ville, constitue la plus haute distinction honorifique de la métropole. Il vise à reconnaître les femmes et les hommes d’exception qui contribuent de manière remarquable au développement et au rayonnement de Montréal

La diplômée Manon Barbeau et le maire de Montréal Denis Coderre. Photo: David Ospina

Yvan Allaire, professeur émérite du Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale de l’ESG UQAM, Joanne Burgess, professeure au Département d’histoire et directrice fondatrice du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, ainsi que la cinéaste Manon Barbeau (B.Sp. animation culturelle, 1974), lauréate 2010 du Prix Reconnaissance UQAM de la Faculté de communication et directrice générale de Wapikoni mobile, ont été nommés chevaliers.

L’artiste Françoise Sullivan, le maestro Yannick Nézet-Séguin et l’auteur Dany Laferrière, récipiendaires d'un doctorat honoris causa de l'UQAM, ont été nommés officiers.

La candidature de Joanne Burgess a été déposée par la direction de l’UQAM, celle d'Yvan Allaire a été soumise par Robert H. Desmarteau, professeur au Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale, et la candidature de Françoise Sullivan a été proposée par Louise Déry, directrice de la Galerie de l’UQAM.

Yvan Allaire

Membre de la Société royale du Canada, Yvan Allaire est président exécutif du conseil d’administration de l’Institut sur la gouvernance d'organisations privées et publiques (IGOPP). En 1975, il a cofondé le Groupe Sécor, société canadienne de conseil stratégique, et a été président de son conseil pendant de nombreuses années. Il a aussi agi à titre de conseiller auprès de la haute direction de plusieurs grandes sociétés canadiennes et a été vice-président exécutif de Bombardier, de 1996 à 2001.

Joanne Burgess

Détentrice d’un doctorat en histoire de l’UQAM, Joanne Burgess est reconnue comme l’une des historiennes les plus prolifiques au Québec et au Canada. Directrice de l’Institut du patrimoine de l’UQAM de 2010 à 2016, elle a établi depuis 30 ans des liens avec des musées, des bibliothèques, des ministères, la Ville de Montréal et des associations de quartier. En partenariat avec les Archives de la Ville de Montréal, elle organise le «Forum d’histoire et de patrimoine de Montréal. Découvrir la métropole par ses quartiers», qui aura lieu du 26 au 28 octobre 2017 à l’UQAM.

Manon Barbeau

La cinéaste Manon Barbeau a réalisé plusieurs documentaires percutants, tels que Les enfants du Refus global (1998) et L'Armée de l'ombre (1999). En 2003, elle a cofondé Wapikoni mobile, un studio ambulant de créations vidéos et musicales qui a permis à 3 000 jeunes des Premières Nations de produire quelque 700 courts métrages.

Françoise Sullivan

Danseuse, chorégraphe et artiste en arts visuels, Françoise Sullivan compte parmi les membres fondateurs du groupe des Automatistes et parmi les signataires du manifeste Refus global, paru en 1948. Figure marquante de l’histoire de l’art du Québec et du Canada, elle a été nommée membre de l'Ordre du Québec et de l'Ordre du Canada et a reçu plusieurs autres distinctions, dont le prix Paul-Émile Borduas et le Prix du Gouverneur général du Canada. Le Musée d’art contemporain de Montréal, le Musée national des beaux-arts du Québec, le Musée des beaux-arts de Montréal et le Musée des beaux-arts de l’Ontario lui ont consacré des rétrospectives.

Yannick Nézet-Séguin

Le chef d’orchestre Yannick Nézet-Séguin est le directeur musical du Metropolitan Opera (MET) de New York. il dirige aussi l'Orchestre métropolitain de Montréal, l'Orchestre de Philadelphie et l'Orchestre philharmonique de Rotterdam. Yannick Nézet-Séguin est le premier Québécois à avoir été nommé artiste de l'année (2016) par le prestigieux magazine professionnel des arts de la scène Musical America.

Dany Laferrière

L'écrivain Dany Laferrière s'est établi à Montréal à l'êge de 23 ans, après avoir fui la dictature des Duvalier en Haïti, en 1976. Son premier roman, Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer, paraît en 1985 et connaît un succès immédiat. Une dizaine d'autres romans suivront, faisant de Dany Laferrière une figure marquante de la littérature québécoise. Nommé Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres de France en 2012 et élu membre de l'Académie française en 2013, il a obtenu de nombreuses distinctions, dont le Prix du Gouverneur général et le prix Médicis.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE