Début de saison en volleyball

Les Citadins visent une participation aux séries éliminatoires.

24 Octobre 2017 à 9H18

Les Citadins ont commencé le match contre les Carabins de l'Université de Montréal de brillante façon, remportant la première manche. Les championnes provinciales en titre sont toutefois revenues de l'arrière pour remporter les trois manches suivantes.Photo: Andrew Dobrowolskyj

L'équipe féminine de volleyball des Citadins amorçait sa saison 2016-2017 contre les Carabins de l'Université de Montréal, le 22 octobre dernier, au Centre sportif.

La troupe de Claude Tremblay a commencé le match de brillante façon, remportant la première manche 25-23. Les championnes provinciales en titre sont toutefois revenues de l'arrière pour remporter les trois manches suivantes 25-18, 25-14 et 25-10. «Nous avons bien suivi notre plan de match durant les deux premières manches, en contenant bien la meilleure attaquante au Québec, Marie-Alex Bélanger, a analysé l'entraîneur-chef. Même si nous avons perdu notre rythme dans les deux dernières manches, je suis satisfait de notre ténacité en défensive.»

Dans la défaite, Émilie Germain-Russell a réussi neuf attaques marquantes et récupéré huit ballons. La nouvelle venue Évy Carpentier-Larivière a elle aussi disputé un fort match, en récupérant 19 ballons.

Travail et constance

Après avoir terminé au sixième rang l'an dernier, les Citadins visent une place parmi les quatre premières cette saison. L'équipe peut compter sur le retour de sa grande vedette, Émilie Germain-Russell, qui en sera à sa cinquième et dernière année sur le circuit universitaire. L'an dernier, l'étudiante au baccalauréat en gestion du tourisme et de l'hôtellerie a été élue sur la première équipe d'étoiles au Québec. «Émilie est une attaquante très puissante, qui crée beaucoup d'occasions et qui stabilise notre offensive», affirme Claude Tremblay.

Élue sur la deuxième équipe d'étoiles l'an dernier, Gabrielle Archambault amorcera sa deuxième saison avec les Citadins. «Gabrielle a fait beaucoup de progrès depuis un an, elle travaille très fort durant les entraînements», souligne l'entraîneur-chef. Plusieurs autres joueuses expérimentées sont également de retour avec l'équipe, dont Marie-Pier Séguin, Josiane Aubuchon, Élizabeth Vallée, Émilie Bisson, Florence Leblanc et Frédérique Nicole.

Chez les recrues, Évy Carpentier-Larivière devrait avoir un impact immédiat au poste de libéro. «Évy se démarque par son attitude positive et son leadership», souligne Claude Tremblay. Meredith Lee Beard, Jeanne Laporte et Pénélope Drapeau sont également  de nouvelles venues ayant beaucoup de potentiel.

Si les Carabins forment une fois de plus l'équipe à battre au Québec, les cinq autres équipes – Laval, McGill, Sherbrooke, Ottawa et l'UQAM – ont également une chance de participer aux séries éliminatoires. «Nous évoluons dans une ligue extrêmement équilibrée et tous les matchs seront difficiles, admet l'entraîneur-chef. Pour nous, la clé sera de travailler fort et de jouer avec constance tout au long de la saison.»

Les Citadins accueilleront le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke, le 27 octobre prochain, au Centre sportif. La partie débutera à 18 h.

CATÉGORIES
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE