Une campagne lumineuse

La campagne de promotion de l'UQAM mise sur la créativité et le choc des idées.

29 Janvier 2018 à 10H49

À l'approche de son 50e anniversaire, l'UQAM vient de lancer la plus importante campagne de financement de son histoire. L'objectif: recueillir 100 millions de dollars et intensifier sa contribution à la société québécoise.

 

«La créativité et le choc des idées, quelles que soient les sphères d'activités, sont étroitement associés à notre université. Cette nouvelle plateforme évoque avec éloquence la spécificité de l'UQAM et son potentiel innovant. Elle interpelle en ce sens les étudiants, les diplômés et les donateurs», met en relief Nathalie Benoit, directrice de la promotion institutionnelle au Service des communications. Ainsi, le slogan «100 millions d'idées» réfère tant à l'objectif de la campagne de financement qu'au caractère créatif de l'UQAM. Pilotée par le Service des communications avec l'apport de l'agence CARTIER, la plateforme de communication fédère l'ensemble des grands objectifs institutionnels afin de rallier tant les futurs étudiants que les donateurs potentiels.

Les publicités créées par l'agence CARTIER juxtaposent la thématique «100 millions d'idées» et la notion de lumière, renvoyant à l'image que l'UQAM projette depuis quelques années dans le Quartier des spectacles avec ses pavillons illuminés et autres projets de mapping.  

Abondamment partagée dans les réseaux sociaux, la vidéo a été réalisée par Georges-Édouard Duquette (B.A. communication/cinéma, 2013). «Dans le droit fil du propos de la campagne, la confiance dont nous avons bénéficié a favorisé la créativité et l'effervescence des idées dans la réalisation de ce projet. C'est une grande fierté, à titre de diplômé, de contribuer à positionner un établissement ouvert sur le monde et sa communauté», souligne le réalisateur.

La nouvelle plateforme de communication 100 millions d'idées est déployée à la télévision, sur le web, en affichage, par des placements d'impact et par l'entremise de divers partenariats. 

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE