Profession: conseiller d'orientation

Un colloque s'intéresse aux enjeux contemporains de la pratique et de la formation.

8 Mai 2018 à 14H25

Série Acfas 2018
Plusieurs scientifiques de l'UQAM organisent des colloques dans le cadre du congrès qui a lieu à l'Université du Québec à Chicoutimi du 7 au 11 mai.

La majorité des conseillers d'orientation œuvre auprès d'adultes dans divers contextes: en organisation, dans des centres de réadaptation physique, en pratique privée. Photo: iStock

L'époque où le rôle du conseiller d’orientation se résumait à faire passer des tests d’orientation à des jeunes du secondaire est révolue. «Aujourd’hui, moins de 20 % des conseillers d’orientation du Québec travaillent dans des écoles secondaires. La majorité œuvre auprès d’adultes dans divers contextes: en organisation, dans des centres de réadaptation physique, en pratique privée», affirme Louis Cournoyer, professeur au Département d’éducation et pédagogie et coorganisateur du colloque La profession de conseiller d’orientation: regards critiques sur la formation et les conditions d’exercice (9-10 mai).

Les enjeux auxquels font face les conseillers se sont complexifiés au cours des années: explosion des types de clientèle, difficultés d’insertion vécues par les personnes immigrées ou en situation de minorité linguistique, travail avec des personnes handicapées, en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage ou souffrant de troubles de santé mentale.

L’événement vise à réunir chercheurs et praticiens du Québec – l’UQAM, l’Université Laval et l’Université de Sherbrooke offrent des programmes en orientation –, de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick et de la France afin d’échanger sur l’évolution et les transformations de la profession. «Même si la profession de conseiller d’orientation existe depuis plus d’un siècle et qu’elle est réglementée par le système professionnel québécois depuis 1973, ce colloque sera le premier de cet ampleur consacré exclusivement à l’orientation», souligne Louis Cournoyer.

Une quinzaine de présentations étalées sur deux jours porteront sur des sujets tels que le concept d’alliance de travail – soit la capacité à développer une relation de confiance avec le client –, les défis inhérents aux différents milieux ainsi que les pratiques émergentes. Près de la moitié des présentations impliqueront des étudiants. «Des actes du colloque seront produits et les membres de la profession pourront s'en informer», précise Louis Cournoyer.

Lise Lachance, Marc Corbière et Réginald Savard, professeurs au Département d’éducation et pédagogie, participent également au colloque. Outre Louis Cournoyer, les professeurs Simon Viviers, de l'Université Laval, Patricia Dionne, de l'Université de Sherbrooke, et André Samson, de l'Université d'Ottawa, sont coresponsables de l'organisation du colloque.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE