Vers un campus sans fumée

L'UQAM adopte une politique de lutte contre le tabagisme.

15 Janvier 2018 à 16H42

Si la loi actuelle interdit de fumer ou de vapoter dans un rayon de neuf mètres de toute porte, de toute prise d'air ou de toute fenêtre, la règle sera progressivement étendue à tous les espaces extérieurs. Photo: Nathalie St-Pierre

Le conseil d'administration de l'UQAM a adopté la politique no 55 de lutte contre le tabagisme, le 28 novembre dernier. Cette politique visant la création d'environnements sans fumée s'adresse à l'ensemble de la communauté uqamienne. Relevant du Vice-rectorat aux ressources humaines, à l'administration et aux finances, elle a été élaborée conjointement par la Division de la santé et de la qualité de vie du Service des ressources humaines, les Services à la vie étudiante, le Service de la prévention et de la sécurité et le Service des affaires juridiques.

La politique uqamienne découle de la Loi visant à renforcer la lutte contre le tabagisme, adoptée par l'Assemblée nationale en 2015. Cette loi interdit de fumer ou de vapoter dans les lieux publics fermés ainsi qu'à l'extérieur dans un rayon de neuf mètres de toute porte, de toute prise d'air ou de toute fenêtre communiquant avec ces lieux.

À terme, l'objectif est de faire de l'UQAM un campus sans fumée: la règle sera progressivement étendue à tous les espaces extérieurs, au-delà du rayon de neuf mètres. «Il ne faut toutefois pas brûler d'étapes, affirme Jean-Nicolas Brousseau, directeur de la Division de la santé et de la qualité de vie du Service des ressources humaines. Il serait irréaliste d'imposer cela du jour au lendemain.» Dans un premier temps, des zones où il sera permis de fumer seront donc prévues au campus central et au Complexe des sciences Pierre-Dansereau. 

«L'implantation de la politique se fera de façon progressive, dans une perspective de sensibilisation et de prévention», précise Jonathan Giguère, directeur adjoint des Services à la vie étudiante.

Mesures et ressources

Pour aider les étudiants et les employés à cesser de fumer, différentes mesures seront mises de l'avant au cours des prochaines semaines. Ces mesures seront déployées selon trois axes: de l'information sur les conséquences du tabagisme, des outils de prévention en matière de santé et de mieux-être, ainsi que des outils concrets pour cesser de fumer ou de vapoter.

Une campagne de sensibilisation sera déployée à travers le campus au cours des prochaines semaines.

Différentes ressources existent déjà. Pour les étudiants, une page Web Espace sans fumée, accessible sur le site du programme de promotion de la santé du Centre sportif, répertorie un ensemble de mesures disponibles pour s'informer ou cesser l'usage du tabac. Pour les employés, une capsule sur le tabagisme est accessible sur le site Santé et équilibre au travail.

Des partenariats seront établis avec des organismes externes, comme le Conseil québécois sur le tabac et la santé, la Société canadienne du cancer et Optima Santé globale, qui offrent différents services d’accompagnement. «Certains médicaments prescrits pour cesser de fumer seront couverts par les assurances des employés réguliers», mentionne Jean-Nicolas Brousseau.

État de la situation

Au Québec, près de 20 % des personnes âgées de plus de 15 ans sont des fumeurs réguliers ou occasionnels, révèle une étude de l'Institut de la statistique du Québec. Le ministère de la Santé et des Services sociaux estime que 10 000 décès chaque année sont attribuables à la cigarette.

Le comité responsable de la mise en place de la politique souhaite recueillir des données sur la situation du tabagisme à l'UQAM. Ainsi, un sondage élaboré conjointement avec le Service de planification académique et de recherche institutionnelle (SPARI) sera envoyé aux étudiants et aux employés au cours des prochaines semaines. «Grâce au portrait de la situation actuelle que nous procurera ce sondage, nous serons mieux en mesure, au cours des prochaines années, de valider si la politique a porté fruit», conclut Jonathan Giguère.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE