Angela Grauerholz honorée

La professeure associée reçoit un doctorat honorifique de l'Université d'arts et de design Emily Carr.

13 Avril 2018 à 14H16

Angela Grauerholz. Photo: Nathalie St-Pierre

Angela Grauerholz, professeure associée de l'École de design, a reçu un doctorat honoris causa de l'Université Emily Carr, le seul établissement d’enseignement postsecondaire en Colombie-Britannique centré exclusivement sur les arts, les médias et le design. L’Université Emily Carr a joué un rôle de premier plan dans l’exploration des technologies numériques dans l’art et le design.

En 2006, la professeure a reçu le prix Paul-Émile-Borduas remis par le gouvernement québécois, suivi en 2014 du prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques décerné par le Conseil des arts du Canada et en 2015 du prix de photographie de la Banque Scotia.

Née à Hambourg, en Allemagne, Angela Grauerholz vit et travaille à Montréal depuis 1976. Professeure à l'UQAM depuis 1988, elle a dirigé le Centre de design de 2008 à 2012.

Angela Grauerholz travaille depuis plus de 35 ans à l’intersection de la photographie, de l’installation et du design, développant une œuvre singulière qui explore les thèmes de la mémoire, du modernisme, de la lumière, du paysage et de la perte. En 1980, l'artiste a cofondé Artexte, le Centre d'information en art contemporain de Montréal, qu'elle a dirigé jusqu'en 1986. Elle a exposé en solo au Musée d'art contemporain de Montréal, en 1995, au Musée des beaux-arts du Canada, en 2010, et a réalisé le design de plusieurs livres, catalogues d'expositions et revues.

La professeure associée occupe également une place importante sur la scène internationale. Ses œuvres font désormais partie de collections majeures, incluant celles du Stedelijk Museum, à Amsterdam, du Carnegie Museum of Art, à Pittsburgh, et de la Albright-Knox Art Gallery, à Buffalo. En 2010, le Musée canadien de la photographie contemporaine a réalisé une rétrospective de son travail, qui a été présentée au Musée des beaux-arts du Canada, puis au University of Toronto Art Center, en 2011.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE