Entre théâtre et politique

Le metteur en scène et professeur Christian Lapointe lance Constituons!, un projet d'assemblée constituante citoyenne.

14 Mai 2018 à 14H50

Ce projet artistique propose à la population de se prêter à l'exercice d'une véritable assemblée constituante citoyenne, dans le but – rien de moins – d'écrire la constitution du Québec Photo: Getty images

Depuis plus de 15 ans, le metteur en scène et professeur à l'École supérieure de théâtre Christian Lapointe convie le public à des expériences atypiques. CONSTITUONS!, le projet qu'il lance aujourd'hui en collaboration avec l'UQAM, l'Institut du Nouveau Monde (INM) et de nombreux théâtres partenaires, ne fait pas exception. À la frontière du théâtre et de la politique, ce projet artistique propose à la population de se prêter à l'exercice d'une véritable assemblée constituante citoyenne, dans le but – rien de moins – d'écrire la constitution du Québec. L'objectif: déplacer cet enjeu politique historique dans une arène non partisane.

Artiste basé à Québec, Christian Lapointe a fondé le Théâtre Péril en 2000 et, depuis 2013, il est directeur artistique de Carte Blanche, une compagnie théâtrale de la capitale fondée en 1979. Ce théâtre et une dizaine d'autres à travers le Québec  font partie de l'aventure. Au cœur du projet, qui est soutenu par l'UQAM dans le cadre de son cinquantième anniversaire, il y a la volonté d'ouvrir la discussion avec la population sur des questions fondamentales ayant trait à notre identité collective: qui sommes-nous, que voulons-nous et comment le ferons-nous? Le pari est que le théâtre, sorti de l'axe du divertissement, devienne une agora au sens grec original: un lieu de rassemblement social et politique. Cette mise à l’épreuve du théâtre comme agora est un des objets du projet de recherche de Christian Lapointe comme professeur à l’École supérieure de théâtre.

De vrais débats

«Depuis 1982, tous les partis qui ont pris le pouvoir à l'Assemblée nationale auraient pu mener à bien l'opération que nous mènerons, c'est-à-dire doter le Québec d'une constitution, dit le professeur. Comme l'exercice que nous entamons n'est pas commandé par le gouvernement, on peut dire que c'est une simulation, mais, dans tous les cas, les débats seront réels. Le processus pour la mise en place de l'assemblée constituante, légitimé par la contribution de l'INM, rendra des plus floues la distinction entre fiction et réalité, entre théâtre et politique.»

La majorité des états fédérés dans le monde possède une constitution (chacun des États des États-Unis, du Mexique, du Brésil, de la Russie ou de la Suisse, par exemple), affirme Christian Lapointe. Au Canada, la structure fédérale permet aux états subnationaux d’écrire leur propre constitution. La Colombie-Britannique est la seule à ce jour à s’être prévalue de ce droit en 1996. Au Québec, le projet de constitution a été porté aussi bien par des partis fédéralistes que souverainistes. Depuis les années 2000, l’intérêt pour la formation d’une assemblée constituante citoyenne suscite un intérêt croissant.

La tâche de concevoir la démarche d’assemblée constituante, qui deviendra le socle du projet théâtral CONSTITUONS!, sera confiée à l’Institut du Nouveau Monde, dont la mission est précisément d’accroître la participation des citoyens à la vie démocratique. Un processus de sélection aléatoire sera mis en place, de manière à obtenir une assemblée constituante représentative de la diversité des régions et de la population du Québec. Un site internet sera lancé en parallèle afin de faire connaître le projet du public.

La création de cette assemblée constituante se fera en mai et juin 2018. Ses travaux et les consultations publiques qu'elle tiendra se dérouleront sur un an. Les résultats seront présentés au public lors des représentations de CONSTITUONS!, en juin 2019, au Théâtre d’Aujourd’hui dans le cadre du Festival TransAmériques. Le texte de la Constitution sera aussi transmis à l’Assemblée nationale.

Un projet de théâtre documentaire

CONSTITUONS! est donc un projet de théâtre qui cherche à mettre en relation théâtralité, communauté et politique. Inspiré du théâtre documentaire, il se construit en trois tableaux qui seront présentés par Christian Lapointe.

La première partie se rapprochera d’une conférence sur la genèse du projet et sur la notion de constitution. Dans le deuxième tableau, le public sera appelé chaque soir à jouer le rôle des constituants et à coucher sur papier une ébauche de constitution. Dans un troisième temps sera dévoilé  le contenu du projet de constitution, déterminé par l’exercice réel d’assemblée constituante citoyenne mené par l’INM en amont des représentations.

En plus de l'UQAM, le projet de Constituons! est soutenu par plusieurs partenaires, dont le Fonds de développement académique du réseau de l’Université du Québec (FODAR), le partenariat des Fonds de recherche du Québec, le Syndicat des professeurs et professeures de l’Université du Québec à Montréal, de l’Université du Québec à Chicoutimi et de l’Université du Québec à Rimouski, la Fédération québécoise des professeures professeurs d’université et le Fonds François-Gagnon pour le théâtre de création.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE