Bibliothèque virtuelle en études québécoises et canadiennes

Ce nouvel outil renferme plus de 4 500 titres d'intérêt pour les chercheurs dans le domaine.

21 Juin 2018 à 15H20

Dans la foulée du renouvellement de la Chaire de recherche du Canada en études québécoises et canadiennes (CRÉQC), qui amorce son troisième mandat de 7 ans (2017-2024), son titulaire Alain-G. Gagnon, professeur au Département de science politique, lance une Bibliothèque virtuelle en études québécoises et canadiennes. «Cette bibliothèque virtuelle fournira aux chercheurs de la CRÉQC et aux nombreux centres et instituts qui lui sont associés un accès à une collection exhaustive d'ouvrages capable de rehausser la qualité des recherches», souligne Victor Alexandre Reyes Bruneau (B.A. communication, politique et société, 2010; M.A. science politique/relations internationales, 2014), professionnel de recherche à la CRÉQC.

Mise sur pied grâce à une subvention de la Fondation canadienne pour l'innovation, cette bibliothèque virtuelle a été développée de concert avec la compagnie ProQuest. «Elle renferme plus de 4 500 titres d'intérêt en études québécoises et canadiennes et le moteur de recherche permet d'affiner la recherche, précise Victor Alexandre Reyes Bruneau. On peut effectuer une recherche d'ouvrages portant, par exemple, sur les politiques publiques, les relations internationales, la citoyenneté, le droit constitutionnel ou les idéologies politiques. Nous avons défini une quarantaine de filtres en lien avec les champs d'intérêt des étudiants et des chercheurs associés à la chaire.»

Les usagers de cette nouvelle bibliothèque virtuelle peuvent consulter les ouvrages en entier ou en télécharger des chapitres, au besoin. «Nous veillons avec notre partenaire à ajouter tous les ouvrages récents en études québécoises et canadiennes afin que les utilisateurs aient accès aux recherches les plus récentes», poursuit Victor Alexandre Reyes Bruneau. Les ouvrages les plus anciens répertoriés dans le site datent de 2010.

Le financement de cette bibliothèque virtuelle est assuré pour les cinq prochaines années. «Nous réfléchissons déjà à des moyens de pérenniser cet outil précieux qu'utilisent déjà les chercheurs de la CRÉQC et des centres et instituts associés», conclut Victor Alexandre Reyes Bruneau.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE