Financer le journalisme international

Guillaume Lavallée est l'un des instigateurs d'un nouveau fonds qui offrira des bourses de reportages à l'étranger.

10 Septembre 2018 à 15H39

Photo: GettyImages

Professeur à l'École des médias et journaliste à l'Agence France-Presse, à Paris, Guillaume Lavallée est l'un des trois instigateurs du nouveau Fonds québécois en journalisme international (FQJI), dont le lancement a eu lieu le 13 septembre. Celui-ci versera annuellement plus de 75 000 dollars en bourses à des reporters québécois pour la réalisation de reportages originaux à travers le monde. Les deux autres personnes à l'origine du projet sont Laura-Julie Perrault, reporter aux affaires internationales à La Presse, et Jean-Frédéric Légaré-Tremblay, collaborateur au Devoir et à L'actualité.

Les trois journalistes ont eu l'idée de créer un fonds après avoir constaté que la crise des revenus dans les médias d'information avait un impact direct sur la couverture de l'actualité internationale. «Il est de plus en plus difficile de financer le reportage à l’étranger dans un Québec au destin toujours plus lié au reste du monde, écrivent-ils sur le site du FQJI. Plus que jamais, une information internationale qui prend en compte nos débats de société, notre histoire et le rapport au monde qui nous est propre est primordiale pour faire des choix de société éclairés.»

Sous l'égide de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), un jury indépendant composé des journalistes Michel Cormier (Radio-Canada), Michèle Ouimet (La Presse), et Philippe Sauvagnargues (AFP), attribuera les bourses au mérite selon la qualité des projets soumis. Ce jury se réunira environ cinq fois par année pour passer en revue les dossiers de candidature. Les montants octroyés serviront à couvrir les dépenses de reportages. Les bourses sont ouvertes aux membres de la FPJQ et de l'Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ).

Le FQJI a reçu un appui financier d'organisations privées et publiques désireuses de soutenir l'information internationale au Québec ainsi que des dons individuels provenant du grand public.

Les premiers dossiers de candidatures doivent être soumis avant le 15 octobre 2018. Les critères d'attribution et conditions des bourses sont précisés sur le site web du FQJI.

Finaliste en 2013 du prestigieux prix Albert-Londres en presse écrite pour son premier ouvrage Dans le ventre du Soudan (Mémoires d'encrier), Guillaume Lavallée a été correspondant de l'Agence France-Presse (AFP) au Soudan, en Égypte et en Libye, puis en Afghanistan et au Pakistan. Il a publié en 2017 un deuxième livre, Drone de Guerre, chez Boréal.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE