Décès d'un pionnier

André Hade a été un membre fondateur du Département de chimie et de l'Institut des sciences de l'environnement.

11 Septembre 2018 à 11H57

Membre fondateur du Département de chimie et de l'Institut des sciences de l'environnement, le professeur retraité André Hade est décédé récemment à l'âge de 75 ans.

André Hade a reçu un diplôme de baccalauréat (1964), de maîtrise (1966) et de doctorat(1968) en chimie de l'Université de Montréal. Il a par la suite fait un postdoctorat d'une année à Strasbourg. Lors de la création de l'UQAM, en 1969, il a été l'un des pionniers du corps enseignant. Professeur au Département de chimie jusqu'à sa retraite, en 2002, il en a été le directeur lors de trois mandats et il a apporté une contribution importante à son développement en s'impliquant notamment dans l'embauche de plusieurs professeurs au cours des années 1980. Au début des années 1990, André Hade a également été fortement engagé dans la construction du nouveau pavillon de Chimie-biochimie, qui a ouvert ses portes en 1995.

Membre fondateur de l'Institut des sciences de l'environnement, en 1990, il avait participé avec Pierre Dansereau à la mise sur pied, à l'UQAM, de la première maîtrise en sciences de l'environnement au Canada, en 1973. Lors d'une cérémonie en l'honneur du centenaire de Pierre Dansereau, en 2011, il faisait partie des personnalités appelées à faire l'éloge du célèbre écologiste.  

La carrière d'André Hade a été largement orientée vers l'environnement et en particulier vers la chimie des eaux. Il a notamment publié un livre : Nos lacs, les connaître pour mieux les protéger, lequel a connu un grand succès. Fort de son expertise, il a assumé des missions à l'étranger, notamment en Égypte et aux Seychelles.

«Sa passion pour les lacs, l'environnement et leur préservation était connue de tous, peut-on lire dans l'hommage rédigé par la direction du Département de chimie. Il laisse le souvenir d'un exemple d'efficacité, de rigueur et de professionnalisme. Il participait très activement aux discussions, qui étaient toujours empreintes de respect et orientées vers la recherche de solutions et de consensus.»

PARTAGER
COMMENTAIRES 1 COMMENTAIRE

Commentaires

Quel personnage! Dans les années 80, alors qu'il était directeur des études au programme du bacc en chimie, il a toujours pris soins de donner le cours Chimie des eaux. L’aridité de la caractérisation des eaux et la rigueur requise pour son étude tranchaient avec la délicatesse, le raffinement intellectuel et le calme hors du commun du professeur André Hade et faisaient de ce cours un voyage scientifique et une expérience exceptionnelle en soi. Je termine cette semaine le programme de la Maîtrise en sciences de l’environnement à l’ISE et j’apprends qu’il était un des pionniers fondateurs non seulement de ce programme, mais aussi de l’Institut. Je suis honoré qu’il ai personnellement autorisé mon projet de fin d’étude et d’avoir eu la chance de connaître cette personne significative en chimie de l’environnement. Et l’idée qu’il a influencé mes études en environnement par l’application méthodologique de la chimie me réconforte. Merci professeur Hade.