Nouveaux partenariats avec la Belgique

À l'occasion d'une visite royale, l'UQAM conclut des ententes avec les universités de Liège et Saint-Louis.

3 Avril 2018 à 16H24

Le professeur du Département de psychologie Gilles Dupuis, la rectrice Magada Fusaro et le recteur de l'Université de Liège, Albert Corhay.

Dans la foulée de la visite du roi Philippe et de la reine Mathilde de Belgique au Canada, en mars dernier, l'UQAM a conclu deux nouvelles ententes de coopération scientifique avec les universités de Liège et Saint-Louis. «Le couple royal était accompagné d'une importante délégation, qui comptait, entre autres, les recteurs de toutes les universités de Belgique ainsi que les responsables des relations internationales de ces établissements», note Sylvain St-Amand, directeur du Service des relations internationales (SRI).

La Belgique est l'un des pays avec lequel l'UQAM compte le plus de partenariats.  Ainsi, l'UQAM a déjà une entente-cadre avec l'Université de Liège, rappelle le directeur du SRI. «Il est apparu opportun de formaliser la collaboration scientifique entre les personnes responsables du projet de partenariat, soit la professeure Anne-Marie Étienne, vice-doyenne à l'enseignement de l'Université de Liège, et le professeur du Département de psychologie Gilles Dupuis, directeur du Laboratoire de psychologie de la santé et qualité de vie.»

Le partenariat de recherche s'inscrit dans une volonté commune de favoriser le développement d'environnements numériques et de contribuer au progrès de la qualité de vie des populations. Il vise, entre autres, le développement de plateformes numériques pour l'évaluation de la qualité de vie des enfants (8-12 ans) ainsi que de la qualité de vie au travail, et de rendre ces plateformes ludiques et conviviales accessibles aux chercheurs et aux étudiants pour leurs travaux.

Institution publique fondée en 1817, l'Université de Liège comporte 10 facultés et compte environ  22 000 étudiants et 2 800 professeurs-chercheurs.

«L'entente avec l'Université Saint-Louis–Bruxelles est basée sur des collaborations existantes, notamment en linguistique et avec le Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ), dirigé par la professeure Dominique Leydet, du Département de philosophie», souligne Sylvain St-Amand.

Le CRIDAQ a des thèmes de recherche  communs avec des centres de recherche de l'Université Saint-Louis, comme le Séminaire interdisciplinaire d'études juridiques, dirigé par les professeurs François Ost et Antoine Bailleux, le Centre de recherche en science politique, présidé par Florence Delmotte, et le Centre de recherche interdisciplinaire en droit constitutionnel, dirigé par Hugues Dumont.

Par ailleurs, la professeure du Département de linguistique Sophie Piron et la professeure de linguistique française Anne Dister, de l'Université Saint-Louis, préparent un deuxième ouvrage en commun, qui sera publié en 2019. Les deux chercheuses travaillent ensemble depuis plus de 10 ans.

Université catholique située au centre-ville de Bruxelles, l'Université Saint-Louis a été fondée en 1858. Elle accueille quelque 4 000 étudiants.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE