Mieux protéger nos données personnelles

L'UQAM est la première université canadienne à accueillir l'exposition Chambre de verre – examiner les traces de sa vie numérique.

20 Mars 2018 à 16H23, mis à jour le 21 Mars 2018 à 10H00

Photo: Nathalie St-Pierre

Facebook est sous le feu des critiques depuis quelques jours. L'implication du réseau dans l'utilisation de données personnelles de millions d'Américains lors de la dernière campagne présidentielle remet à l'avant-plan l'enjeu de la protection et de la confidentialité des données. Dans ce contexte, l'initiative du Groupe de recherche sur l'information et la surveillance au quotidien (GRISQ), qui présente, du 24 mars au 8 avril, l'exposition Chambre de verre –  examiner les traces de sa vie numérique, ne pouvait pas mieux tomber. Les chargées de cours de l'École des médias et doctorantes Anne-Sophie Letellier et Nadia Seraiocco sont coordonnatrices de l'exposition, organisée en collaboration avec Crypto.Québec et l'ESN514 - École de sécurité numérique.

L'événement aura lieu dans le hall ainsi qu'au premier étage du pavillon Président-Kennedy. Il réunira des experts de l'UQAM s'intéressant aux questions concernant la collecte des données personnelles, la surveillance corporative et les algorithmes. Une vingtaine d'activités – conférences, ateliers, formations et projections – seront proposées. L'amémagement de l'exposition a été conçu par la designer Stéfanie Vermeersch (B.A. design de l'environnement, 2012; B.A. design graphique, 2015).

C'est la première fois qu'une université canadienne accueille cette exposition, laquelle est une version mobile de l'exposition «The Glass Room» présentée par la Fondation Mozilla et organisée par Tactical Technology Collective. Elle vise à sensibiliser le public à la gestion des données, à comprendre les mécaniques de surveillance et à outiller les participants afin qu'ils utilisent Internet, les sites de réseautage et la communication par téléphone mobile en connaissance de cause pour mieux protéger, dans la mesure du possible, leurs données personnelles.

Quelques activités à surveiller


Lundi 26 mars

Crypto.Party #1 : Sexter avec (plus de) sécurité

L'envoi de selfies ou de photos coquines devient une pratique de plus en plus courante. Cet atelier propose des outils, trucs et astuces qui permettent de conserver ou de partager vos clichés avec (un peu plus) de sécurité.

Lieu et heure : PK-1140, de 17 h à 19 h
Inscription : 18 ans et +, premier arrivé, premier servi (25 places)

Présenté par Crypto.Québec

Mardi 27 mars

Projection : Black Code

Là où «Big Data» rencontre «Big Brother». Ce documentaire traite de la façon dont des gouvernements à travers le monde manipulent l'Internet pour censurer et surveiller leurs citoyens, et comment ces citoyens ripostent. La projection du film sera suivie d'une discussion avec Michel Lambert, directeur général de l'organisation Alternatives et membre de Crypto.Québec.

Lieu et heure : PK-1140, de 19 h 30 à 22h
Inscription : Réservation gratuite, mais obligatoire.

Mardi 3 avril

Grande conférence : Intelligence Artificielle, Big Data et données ouvertes

L'Intelligence artificielle se pose de plus en plus comme une solution pour trier les données générées par les utilisateurs et est souvent présentée comme une panacée afin de se délester des tâches fastidieuses. Les panelistes s'interrogeront sur le rôle que l'intelligence artificielle est appelée à jouer pour assurer la responsabilité des institutions – qu'elles soient gouvernementales ou corporatives.

Participants : André Mondoux, Maxime Ouellet et Jean-Hugues Roy, professeurs à l'École des médias, Sébastien Gambs et Marie-Jean Meurs, professeurs au Département d'informatique.

Lieu et heure : PK-1140, de 18 h à 20 h
Inscription : Réservation gratuite, mais obligatoire.

Pour consulter la programmation complète: https://www.facebook.com/chambredeverre/

Articles connexes
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE