Insécurité et agression sexuelle

La doctorante en psychologie Florence Charest figure parmi les lauréats du concours Relève étoile.

16 Août 2018 à 14H54

Florence Charest.

Doctorante en psychologie, Florence Charest fait partie des lauréats du mois d'août du concours Relève étoile des trois Fonds de recherche du Québec (Nature et technologies, Société et culture et Santé).

L'étudiante a obtenu le prix Relève étoile Paul-Gérin-Lajoie du Fonds Société et culture, d'une valeur de 1 000 dollars, pour un article intitulé «Attachment representations in sexually abused preschoolers: a comparative study», paru dans Attachment & Human Development. Les professeures Martine Hébert, du Département de sexologie, et Annie Bernier, du Département de psychologie de l'Université de Montréal, ont cosigné l'article avec la doctorante.

L'article documente les représentations de l'attachement au sein d'un groupe d'enfants d'âge préscolaire victimes d'agression sexuelle. Les résultats montrent que ces enfants expriment davantage d'insécurité que leurs pairs qui n'ont pas été victimes d'agression sexuelle. L'étude révèle aussi que les garçons ayant été agressés sexuellement sont particulièrement à risque de manifester des signes d'hyperactivité et de désorganisation. Enfin, ces résultats soulignent la nécessité de considérer les représentations de l'attachement dans l'implantation de programmes de traitement efficaces auprès des jeunes victimes d'agression sexuelle. Cibler la relation parent-enfant lors des interventions permettrait de promouvoir un attachement sécurisant, favorisant ainsi un développement optimal chez les enfants.

Le concours Relève étoile vise à reconnaître l'excellence de la recherche réalisée par les étudiants de niveau universitaire, les stagiaires postdoctoraux et les membres d'un ordre professionnel en formation de recherche avancée, et ce, dans toutes les disciplines couvertes par les trois Fonds de recherche du Québec.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE