Un appui de taille

Le gouvernement du Québec investit 38,2 millions de dollars pour la rénovation du pavillon Sanguinet de l'ESG UQAM.

21 Juin 2018 à 16H49

Komlan Sedzro, doyen de l’ESG UQAM, Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Condition féminine, et Magda Fusaro, rectrice de l’UQAM. Photo: Jean-François Hamelin

Le gouvernement du Québec investit 38,2 millions de dollars pour la rénovation et l’aménagement du pavillon Sanguinet, situé au cœur du campus de l'UQAM. Cette annonce a été dévoilée aujourd’hui par la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Condition féminine, Hélène David, en présence de la rectrice de l’UQAM, Magda Fusaro, et du doyen de l'École des sciences de la gestion, Komlan Sedzro.

«L’Université du Québec à Montréal a une riche histoire qui nous fait rayonner non seulement au Québec, mais également à l’international. L’entretien et l’agrandissement de ses bâtiments sont essentiels pour qu’elle puisse continuer à rayonner ainsi», a déclaré la ministre.

«C’est avec enthousiasme que l’UQAM accueille cette bonne nouvelle, a affirmé Magda Fusaro. En effet, grâce à des installations de pointe, des espaces de travail collaboratif, des services de coaching et de formation continue, des stages et des activités de réseautage, ce pavillon dédié aux programmes professionnels de cycles supérieurs en gestion contribuera au développement économique de Montréal et du Québec. L’investissement annoncé aujourd’hui aura des retombées structurantes non seulement sur l’Université et son École des sciences de la gestion (ESG UQAM), mais également sur la communauté d’affaires dans son ensemble.»

Ce projet était devenu crucial parce que l’ESG connaît un déficit d’espaces de 13 %, causé par l’augmentation de ses effectifs étudiants à hauteur de 17 % en 10 ans, a mentionné la rectrice.

Fondée en 1991, l’ESG UQAM est réputée pour avoir formé de nombreux talents du monde des affaires à Montréal, au Québec et sur la scène internationale. Prenant appui sur l’excellence de sa formation orientée vers la pratique, des approches pédagogiques novatrices et des cheminements souples qui tiennent compte des réalités étudiantes diversifiées, l’École a formé à ce jour quelque 93 000 personnalités d’affaires. Elle abrite une quinzaine de chaires de recherche, un réseau de veille stratégique et deux observatoires.

«L’ESG UQAM est reconnue pour son enseignement de qualité, pour l’excellence de sa recherche, pour ses valeurs de responsabilité sociale et environnementale, et pour sa présence affirmée sur la scène internationale, a souligné la rectrice. Elle est un lieu de savoir, de formation pratique et d’expertise des plus dynamiques et pertinents pour relever les grands défis de notre temps. L’investissement annoncé aujourd’hui lui permettra d’offrir à ses quelque 15 000 étudiants et aux membres de sa communauté un milieu d’études, de travail et de vie ouvert et dynamique.»

Ce réaménagement de l’ESG permettra aussi de libérer ailleurs sur le campus des espaces qui combleront d’autres besoins pressants dans les autres facultés de l’UQAM, a précisé Magda Fusaro.

La réfection et l’agrandissement du pavillon Sanguinet participeront à la revitalisation du Quartier latin, où l’UQAM est enracinée depuis bientôt 50 ans. Situé au 1250, rue Sanguinet, le pavillon Sanguinet se trouve d'ailleurs à proximité du pavillon J.-A. De Sève, qui accueille déjà des activités d’enseignement et de recherche de l’ESG UQAM. «Le rêve d’un campus intégré, abritant toutes les composantes et activités de l’ESG, peut désormais devenir réalité», a mentionné la rectrice.

Pour l'Université, donner une nouvelle vie à ce bâtiment dont l’intérêt patrimonial et architectural est reconnu par la Ville de Montréal est un projet des plus prometteurs. Celui-ci figure d’ailleurs parmi les projets phares de la campagne majeure de financement de l’UQAM 100 millions d’idées, et la Fondation de l’UQAM est à l’œuvre en vue de compléter les investissements nécessaires à sa concrétisation. L’échéancier de réalisation des travaux prévoit l’ouverture du pavillon Sanguinet à la rentrée de l’automne 2021, année qui marquera le 30e anniversaire de l’École des sciences de la gestion de l’UQAM.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE