Honneur en éducation

La chargée de cours Julie Roberge est nommée membre de l’Ordre de l’excellence en éducation du Québec.

2 Novembre 2018 à 9H11

Julie Roberge en compagnie de Steven Colpitts, sous-ministre adjoint, Service aux anglophones, aux autochtones et à la diversité culturelle.

Chargée de cours aux Départements de didactique et de didactique des langues ainsi que professeure au Cégep André-Laurendeau, Julie Roberge (B.A. enseignement du français au secondaire, 1989; M.A. didactique des langues, 1993) a été nommée membre de l’Ordre de l’excellence en éducation du Québec. Créée par le gouvernement du Québec en 2018, cette distinction vise à reconnaître le mérite de celles et ceux qui travaillent dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement supérieur: enseignants, intervenants divers, gestionnaires, fonctionnaires, bénévoles.  Elle est destinée aux personnes de tous les ordres d'enseignement, de la petite enfance à l'université, tant du réseau public que privé, et dans toutes les régions.

Détentrice d’un doctorat en sciences de l’éducation de l’Université de Lille 3, Julie Roberge enseigne le français et la littérature au Cégep André-Laurendeau depuis 1993. Comme enseignante, elle se distingue par la variété de ses méthodes pédagogiques. Membre de l’équipe du Marathon d’écriture intercollégial depuis une vingtaine d’années, elle a animé des soirées du Mérite scolaire, des rencontres pédagogiques et des journées du personnel. Elle reçoit aussi régulièrement des stagiaires et encadre depuis quelques années des professeurs du collégial qui souhaitent poursuivre leurs études de maîtrise ou de doctorat à l’Université de Sherbrooke.

Julie Roberge a reçu, en 2007, la Mention d’honneur de l’Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC) et, en 2014, le prix d’excellence en enseignement (catégorie Chargés de cours) de la Faculté des Sciences de l’éducation de l'UQAM. En 2016, elle a obtenu le Prix Paul-Gérin-Lajoie, qui souligne l'inventivité des pédagogues oeuvrant dans les établissements d'enseignement supérieur.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE