Docteurs honorifiques

Koen De Winter et Claude Panaccio reçoivent un doctorat honoris causa de l'Université Laval.

4 Juin 2018 à 15H18

Le professeur associé Koen De Winter, de  l'École de design, et le professeur émérite Claude Panaccio, du Département de philosophie, font partie des huit personnalités qui recevront un doctorat honorifique lors des cérémonies de collation des grades de l'Université Laval, qui auront lieu les 9, 10, 16 et 17 juin prochains.

Le professeur associé Koen De Winter Photo: Université Laval

Koen De Winter a inspiré plusieurs générations de jeunes designers au cours d'une carrière marquée par de nombreuses distinctions nationales et internationales. Il a obtenu, en 2006, le prestigieux prix Henry van de Velde, la distinction la plus importante du design belge, pour sa carrière exceptionnelle. En 2016, le monde du design québécois l'a à son tour honoré en lui remettant  le Grand Prix du design. Seul représentant du Québec dans la collection de design et d'architecture du Musée d'art moderne de New York, Koen De Winter a créé et développé au-delà de 400 produits de nature très diversifiée. De la recherche de nouvelles applications pour des plastiques innovateurs jusqu'à la création d'une prothèse de pied à faible coût, en passant par une variété de produits pour la cuisine, sa polyvalence et son expertise en matériaux et en techniques de fabrication ont fait de lui une référence au Québec et dans le monde.

Conférencier couru, le professeur a signé de nombreux articles dans des revues spécialisées, et son travail a été couvert par plusieurs revues internationales. Koen De Winter a transmis son savoir et sa passion en enseignant le design pendant plus de 18 ans. Ancien président de l'Association des designers industriels du Québec (ADIQ), il siège ou a siégé aux conseils d'administration de plusieurs organismes, notamment le Conseil des métiers d'art du Québec, dont il est membre émérite, et la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC).

«Au-delà de ses très grandes qualités professionnelles, c'est d'abord un homme empreint d'un grand humanisme à qui nous rendons hommage en lui décernant cette distinction honorifique», souligne Alain Rochon, doyen de la Faculté d'architecture, d'aménagement, d'art et de design de l'Université

Le professeur émérite Claude Panaccio. Photo: Université Laval

Le philosophe Claude Panaccio, spécialiste de l'approche nominaliste et de son représentant médiéval le plus illustre, Guillaume d'Ockham, a mené une carrière qui s'est étalée sur plus de 40 ans. Il s'est démarqué sur le plan pédagogique en menant une étude rigoureuse et systématique de l'histoire de la philosophie (principalement médiévale), tout en contribuant de manière substantielle à des débats importants en philosophie contemporaine, particulièrement en ce qui concerne la philosophie du langage, la philosophie de l'esprit, la logique et l'ontologie.

Réputé pour être l'un des 10 philosophes médiévistes les plus influents au monde, Claude Panaccio a contribué à positionner le Québec comme l'un des pôles d'enseignement et de recherche incontournables dans le champ de la philosophie médiévale. Parallèlement à son travail scientifique, il s'est mis au service de la communauté philosophique en s'engageant de diverses manières dans la Société de philosophie du Québec, dont il est l'un des fondateurs, et dans l'Association canadienne de philosophie. Il a aussi été, pendant 12 ans, codirecteur de l'importante revue Dialogue. Ses recherches lui ont valu de nombreuses reconnaissances nationales et internationales et l'admiration d'au moins deux générations de chercheurs.

«Amant de l'expression claire et précise, ennemi des jargons inutiles, ardent défenseur de la rigueur conceptuelle, Claude Panaccio est un chercheur et un pédagogue qui suscite l'admiration de tous, autant des philosophes que des historiens de la philosophie», observe Victor Thibaudeau, doyen de la Faculté de philosophie de l'Université Laval.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE