Plus de 1,1 million du CRSNG

Marc Lucotte et Alain Paquette obtiennent des subventions pour leurs projets de recherche respectifs.

15 Août 2018 à 11H34

Le Complexe des sciences Pierre-Dansereau de l'UQAM.Photo: Nathalie St-Pierre

Les professeurs Marc Lucotte (sciences de la Terre et de l'atmosphère) et Alain Paquette (sciences biologiques) figurent parmi les 80 chercheurs qui se partageront plus de 45 millions de dollars octroyés par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) à l'issue du concours 2017 de subventions de partenariat stratégique.

Marc Lucotte a obtenu 658 829 dollars pour le projet MYFROG (Maintaining high yields in field crops while reconsidering the option of using glyphosate). En collaboration avec le ministère de l'Agriculture, des Pêches et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ), ce projet interdisciplinaire vise à examiner des alternatives à l'usage massif des herbicides à base de glyphosate (HBG) dans les grandes cultures. Les grandes cultures (maïs grain et soya) représentent une importante source de revenus agricoles, mais sont aussi responsables du principal usage des HBG. Maintenir de hauts rendements tout en réduisant drastiquement l’usage de ces herbicides est d’une importance stratégique pour garder ce secteur prospère et durable.

Alain Paquette a obtenu 509 000 dollars pour son projet de recherche intitulé Climate change and water use: can increased diversity help protect forests?. En cette période de changements climatiques, où les épisodes de grande sécheresse risquent de se multiplier, cette recherche vise à tester une nouvelle gestion adaptative basée sur l'hypothèse souvent citée, mais mal démontrée et toujours controversée, selon laquelle la diversité amortit les effets négatifs du stress hydrique sur la productivité et la mortalité des arbres.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE