Nomination au Conseil du patrimoine de Montréal

Martin Drouin s'intéresse aux mécanismes de la patrimonialisation et à la requalification du patrimoine.

8 Novembre 2018 à 10H44

Martin Drouin

Le professeur au Département d’études urbaines et touristiques de l’ESG UQAM Martin Drouin (Ph.D. études urbaines, 2004) a été nommé membre du Conseil du patrimoine de Montréal. Le Conseil a pour rôle d'informer le conseil municipal, le comité exécutif et les conseils d’arrondissements sur les questions liées à la protection et à la mise en valeur du patrimoine, notamment pour la citation de monuments historiques, la constitution de sites du patrimoine ou les demandes de démolition d’immeubles patrimoniaux.

Formé en histoire et en études urbaines, Martin Drouin s’intéresse aux mécanismes de la patrimonialisation et à la requalification du patrimoine dans une perspective à la fois historique et contemporaine. Il porte également un grand intérêt à la mise en valeur et à la médiation du patrimoine.

De 2006 à 2011, il a été coordonnateur de l’Institut du patrimoine de l'UQAM. Pendant la même période, il a été adjoint à la rédaction de la revue de la Société pour l’étude de l’architecture au Canada. Il est actuellement le trésorier de cette société savante (canada-architecture.org). Il est également directeur de Téoros, une revue pluridisciplinaire de recherche en tourisme.

Présidé par l'architecte Peter Jacobs, le Conseil du patrimoine de Montréal compte 13 membres, parmi lesquels la professeure associée de l'École de design Alena Prochazka (Ph.D. études urbaines, 2009) et la diplômée Cornelia Garbe (Ph.D. sciences de l'environnement, 2014).

En plus de son mandat principal, le Conseil se prononce également sur les propositions de modifications du Plan d’urbanisme et lors de l’adoption de projets majeurs touchant un emplacement reconnu pour sa valeur patrimoniale. Il contribue à l’élaboration et à la mise en œuvre de la Politique du patrimoine de la Ville, tout en s’intéressant à l’initiation et à la sensibilisation des citoyens au patrimoine, par son appui à l’organisation d’activités et à l’élaboration d’outils pédagogiques.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE