Formation novatrice

Un nouveau programme de 2e cycle sur la présence attentive s'adresse aux professionnels de l'éducation et de la relation d'aide.

28 Août 2018 à 15H44, mis à jour le 12 Septembre 2018 à 17H00

L’UQAM est la première université québécoise à offrir une formation dans le domaine de la présence attentive. Photo: Getty Images

Stress, anxiété, symptômes dépressifs, diminution de l’engagement scolaire: les enseignants, psychologues et conseillers d’orientation doivent régulièrement composer avec des situations liées à la santé psychologique de leurs élèves ou de leurs clients. «De plus en plus de professionnels de l’éducation et de la relation d’aide cherchent à intégrer, que ce soit en classe ou en pratique privée, des pratiques contemplatives comme la méditation ou des interventions basées sur la présence attentive», affirme Simon Grégoire, professeur au Département d’éducation et pédagogie.

Pour répondre à cette demande, un nouveau programme court de 2e cycle sur la présence attentive sera offert à compter de l’hiver 2019. De nature expérientielle et réflexive, la formation vise à amener les étudiants à porter un regard critique sur les interventions basées sur la présence attentive et à intégrer celles-ci dans leur pratique de manière rigoureuse. «L’idée n’est pas de former des spécialistes, mais plutôt d’amener les étudiants à comprendre les fondements de ces pratiques ainsi que leurs effets physiques et psychologiques», souligne le professeur, qui est aussi directeur du Groupe de recherche et d’intervention sur la présence attentive (GRIPA).

L’UQAM est la première université québécoise à offrir une formation dans le domaine. «Nous avons répertorié d’autres programmes universitaires comparables en Amérique du Nord et en Europe, notamment à l’Université Simon Fraser, en Colombie-Britannique, ainsi qu’à l’Université du Massachussetts, qui a créé le premier département consacré entièrement au Mindfulness, mentionne Simon Grégoire. Au Québec, le vide est actuellement comblé par des organismes privés, mais les formations sont ponctuelles et souvent onéreuses.»

Démarche structurée

Les approches comportementales et cognitives dites de troisième vague – on pense au Mindfulness Based Stress Reduction Program, à l’approche d’acceptation et d’engagement, à la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience ou au programme MindUp – sont relativement récentes. «Les effets de ces interventions sont pourtant très bien documentés: réduction du stress, de l’anxiété et de l’épuisement, accroissement de l’engagement scolaire et du bien-être psychologique, développement de compétences socioémotionnelles comme la conscience de soi et la régulation des émotions», précise le professeur.

Simon Grégoire.Photo: Émilie Tournevache

L’intérêt professionnel de Simon Grégoire pour la présence attentive remonte à la fin des années 2000. Le chercheur a mené divers projets de recherche en lien avec ce domaine, dont les ateliers Korsa, qui s’adressent aux étudiants de niveau postsecondaire. «Ces ateliers sont maintenant offerts dans une vingtaine d’établissements collégiaux et universitaires au Québec et en France», souligne le professeur.

Le professeur est conscient que ce nouveau programme sort des sentiers battus et qu’il pourrait faire l’objet de critiques quant à sa pertinence scientifique. «Des gens sans formation se sont improvisés enseignants de méditation, ce qui a pu contribuer à ternir la réputation des approches liées à la présence attentive, admet-il. Mais les interventions qui font partie du corpus et qui seront étudiées en classe sont fondées sur des preuves empiriques solides, qui ont fait l'objet de plusieurs méta-analyses.»

Programme contingenté

La formation de 15 crédits est contingentée à 40 étudiants par année. Le programme est offert uniquement à temps partiel et les cours seront donnés le soir ou la fin de semaine.

Il est possible de faire une demande d’admission pour le trimestre d’hiver avant le 1er novembre.

Programme de réduction du stress basée sur la présence attentive

Du 3 octobre au 28 novembre, le GRIPA offre à la communauté uqamienne de participer au programme de huit semaines sur la réduction du stress basée sur la présence attentive (MBSR). Les rencontres ont lieu tous les mercredis matins, de 9 h 30 à 12 h, au local N-6860. Une journée de pratique aura lieu le samedi 17 novembre, de 9 h 15 à 17 h 30. «Ces rencontres constituent un voyage de découverte de soi à travers la pratique de la présence attentive pour cultiver l'art essentiel et délicat de vivre au présent», mentionne Brent Beresford, doctorant en psychologie, qui offre le programme avec Simon Grégoire.

Les places pour ce programme sont limitées et offertes en priorité aux étudiants et aux employés de l'UQAM. Pour information et inscription, on peut consulter le site du GRIPA ou communiquer avec Brent Beresford.

PARTAGER
COMMENTAIRES 2 COMMENTAIRES

Commentaires

Je voudrais m'inscrire à votre programme d'études innovateur. J'ai un bac en enfance exceptionnelle et une maîtrise en sciences des religions religiologie. En 1982 et en 1992. J'ai obtenu ces diplômes à votre université. J'enseigne la méditation et le yoga depuis 40 ans. Aujourd'hui je cherche un programme innovateur pour un retour à l université. J'ai trouvé votre programme innovateur. J'ai 62 ans mais j'adore étudier. Est ce que ma candidature est valable pour vous? Merci de me revenir
Bonjour madame Hontoy, désolé pour le délai dans ma réponse. Le professeur Simon Grégoire vous invite à le contacter à l'adresse suivante: gregoire.simon@uqam.ca. Cordialement, Jean-François Ducharme