Consommateurs techno!

Le GreenUXlab lance un baromètre sur les nouvelles tendances de consommation en commerce de détail. 

21 Juin 2018 à 10H54

Le GreenUXlab est situé au pavillon J.-A.DeSève.Photo: Nathalie St-Pierre

Le GreenUXlab (Laboratoire FCI de recherche en nouvelles expériences utilisateurs et en écoresponsabilité de l'ESG UQAM), en collaboration avec la firme MBA Recherche, lance la première édition du baromètre sur les nouvelles tendances de consommation en commerce de détail. Cette étude se penche plus spécifiquement sur 10 tendances (et leurs sous-tendances): la digitalisation des points de vente, l'omnicanal (la possibilité pour un client d'amorcer ses recherches sur le web et de se rendre ensuite en magasin), la livraison des commandes, la réduction de l'attente à la caisse, le magasin éphémère, l'économie collaborative, l'économie de seconde main, l'achat local, le «mieux manger» et l'achat en vrac.

Faits saillants de l'étude

L'achat de produits fabriqués ou produits localement et le «mieux manger» dominent: 64,9 % des personnes interrogées déclarent avoir acheté «souvent» (7 à 11 fois dans la dernière année) et «régulièrement» (12 fois et plus) des produits sans OGM et/ou sans antibiotiques et/ou sans pesticides et/ou sans additifs et/ou sans conservateurs et/ou sans aromes artificiels.

La recherche d'une expérience de consommation efficace et facile: plus de 7 consommateurs sur 10 mentionnent qu'ils feront du webrepérage dans la prochaine année.

Un point de vente à réinventer: plus de 4 consommateurs sur 10 considèrent «important» et «très important» la présence de bornes d'affichage tactile en magasin«Le point de vente n'est pas à négliger aujourd'hui dans le parcours client, note Fabien Durif, directeur du GreenUXLab et professeur au Département de marketing. Il doit offrir de nouvelles commodités et des expériences "mémorables" au consommateur.»

Les consommatrices québécoises s'intéressent davantage aux outils leur permettant de réaliser leurs achats plus rapidement et d'en faciliter la récupération (les caisses en libre-service, le webrepérage, l'option «cliquer et ramasser» ou la boîte de retrait express, par exemple); elles sont plus sensibles aux expériences de consommation (celle du magasin éphémère, par exemple); et elles apprécient davantage les produits «sains» et la consommation à «impact» (l'achat local, l'économie de seconde main, l'économie collaborative).

Les consommateurs québécois sont plus réceptifs à l'égard des outils facilitant le paiement de leurs achats, tel que le paiement sans contact en magasin, et des innovations technologiques, comme l'utilisation de la réalité virtuelle en magasin.

Secteurs d'activité perçus comme étant les plus innovants: 66,4 % classent le secteur de l'alimentation en première position.

Détaillants perçus comme étant les plus innovants: dans le secteur alimentaire, IGA est mentionné en première position (27,1 %), suivi de Maxi (25 %) et de Metro (21,3 %). Dans les autres secteurs, les entreprises perçues comme étant les plus innovantes sont Jean Coutu (produits de santé et soins corporels), Simons (vêtements), Rona (matériaux et fournitures de construction), Yellow (chaussures), Ikea (meubles) et Best Buy (appareils électroniques et ménagers).

Pour consulter tous les résultats du Baromètre GreenUXlab/MBA Recherche des nouvelles tendances de consommation en commerce de détail: https://greenuxlab.uqam.ca/ 

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE