Ordre national du Québec

Paul-André Linteau, Michel Goulet et Benoit Huot recevront la plus haute distinction décernée par l’État québécois.

14 Juin 2018 à 15H00

Trois Uqamiens font partie des 34 personnes qui seront honorées de l’un des trois grades de l’Ordre national du Québec, le 22 juin prochain. Fondé en 1984, cet ordre constitue la plus prestigieuse reconnaissance décernée par l’État québécois.

Paul-André Linteau.Photo: Nathalie St-Pierre

Paul-André Linteau, professeur associé au Département d’histoire, recevra le grade de chevalier. Pionnier de l’histoire économique du Québec et spécialiste du passé de Montréal, il figure en bonne place parmi les artisans de l’histoire moderne québécoise en tant que champ d’études. S’estimant un «historien du contexte», il s’est efforcé, tout au long de sa carrière, de mettre en lumière la complexité et la diversité des trajectoires historiques qui ont forgé la société québécoise. Son parcours se caractérise par la force de sa démarche intellectuelle, par l’ampleur de sa production scientifique, par son souci de diffusion des savoirs et par son engagement professoral.

Michel Goulet.

Professeur à l'UQAM de 1987 à 2004, Michel Goulet (B.Sp. arts plastiques, 1975) recevra le grade d’officier. Il a renouvelé l’art public par l’esprit audacieux et novateur de ses installations à taille humaine, qui renvoient à des objets du quotidien. Ce sculpteur  s'est démarqué par la diversité étonnante de ses créations et par la complexité profonde de sa prise en compte de l’espace. Pendant ses 40 ans de présence ininterrompue sur la scène artistique, il a signé plus de 50 œuvres publiques permanentes qu’on trouve des deux côtés de l’Atlantique. Il a aussi  conçu des scénographies de théâtre et d’opéra remarquées et primées au Québec et à l’étranger.

Benoit Huot.

L'athlète Benoit Huot (B.A. communication, 2014) recevra le grade de chevalier. Remportant pas moins de 20 médailles lors de cinq Jeux paralympiques (2000, 2004, 2008, 2012 et 2016), il détient aussi de nombreux records mondiaux en paranatation. Il s’investit aujourd'hui dans différentes causes touchant la jeunesse, les saines habitudes de vie et le sport. Benoit Huot contribue à l’avancement des handisports en œuvrant en faveur de l’accessibilité, de l’inclusion et de la diversité. Il fait valoir sa voix auprès des grandes fédérations sportives, y compris le Comité paralympique canadien et le Comité international paralympique. Ambassadeur de la fondation Bon départ de Canadian Tire et de l’organisme mondial Right To Play, il incite les jeunes, par son exemple et par ses actions, à dépasser leurs propres frontières.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE