Un calendrier revampé

Le nouveau calendrier des événements propose une interface améliorée et de nouvelles fonctionnalités.

9 Octobre 2018 à 15H40

Les principales améliorations ont été apportées au design de l'interface d'administration. «L’interface est beaucoup plus belle, simple et conviviale que la précédente», mentionne Solen Martin-Déry, gestionnaire de projet chez Caligram.

Le nouveau calendrier des événements est en ligne depuis quelques semaines sur le site de l’UQAM. Le nouvel outil a été développé par la plateforme coopérative Caligram, en collaboration avec le Service des communications et le Service de l’audiovisuel.

Les principales améliorations ont été apportées au design de l’interface d’administration, dans laquelle les membres de la communauté inscrivent les événements. «L’interface est beaucoup plus belle, simple et conviviale que la précédente, mentionne Solen Martin-Déry, gestionnaire de projet chez Caligram. Le formulaire d’inscription reprend les mêmes champs que le calendrier public visible, ce qui facilite la navigation.»

Dans l’avenir, la nouvelle solution technologique développée par Caligram offre des possibilités pratiquement illimitées. «Nous travaillons sur plusieurs nouvelles fonctionnalités qui seront lancées bientôt, précise la gestionnaire de projets. Les utilisateurs pourront lier une série d’événements – lors d’un festival, par exemple –, ajouter plusieurs images ou des vidéos, mettre une légende ou un crédit photo, indiquer une récurrence hebdomadaire. Ces fonctionnalités permettront une amélioration constante de l’outil.»

Plusieurs diplômés de l’UQAM font partie de Caligram et ont travaillé sur le calendrier des événements: Étienne Després (B.A. design graphique, 2005) au design, Émile Plourde-Lavoie (B.Sc.A. informatique et génie logiciel, 2014) au développement, Antoine Roy-Larouche (B.A. arts visuels et médiatiques, 2005) au volet administratif ainsi que Myriam P. Bertrand (certificat en sciences sociales, 2013) et Simon Emmanuel Roux (B.A. histoire, culture et société, 2013) aux partenariats avec la communauté.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE