Spécialistes en cybersécurité

Deux équipes de l'UQAM performent au NorthSec 2018.

28 Mai 2018 à 9H24

Photo: Getty Images

L'équipe Hubert Hackin' de l'UQAM a terminé au deuxième rang après un bris d'égalité lors du NorthSec 2018, la compétition nord-américaine des professionnels en cybersécurité qui avait lieu au Marché Bonsecours à Montréal du 19 au 21 mai derniers. «NorthSec est le plus important événement de sécurité informatique appliquée au Canada, souligne le professeur du Département d'informatique Jean Privat. Il vise à accroître les connaissances et l'expertise technique des professionnels et des étudiants.»

L'événement alliait un programme étoffé de conférenciers internationaux et une compétition de sécurité informatique de type Capture The Flag (CTF), laquelle consiste à exploiter des vulnérabilités affectant des logiciels de manière à s'introduire sur des ordinateurs pour s'emparer de drapeaux – de courts morceaux de texte –, preuves de l'intrusion. Ces épreuves nécessitent, entre autres, des connaissances et des compétences en cryptographie, en stéganographie (technique consistant à cacher un message dans différents types de fichiers) et en analyse de systèmes. Provenant de plusieurs pays à travers le monde, une cinquantaine d'équipes constituées de huit participants chacune étaient inscrites à la compétition.

L'équipe Hubert Hackin', nommée ainsi en référence au pavillon A de l'UQAM, a été créée en 2015 par Philippe Pépos Petitclerc, alors étudiant au baccalauréat en informatique et génie logiciel. Elle en est à sa troisième participation à cette compétition annuelle. Outre Philippe Pépos-Petitclerc, aujourd'hui candidat à la maîtrise en informatique, l'équipe était composée des étudiants Nicolas Lamoureux (baccalauréat en informatique et génie logiciel) et Alexandre Terrasa (doctorat en informatique), des diplômés Lucas Bajolet (M.Sc. informatique, 2016), Frédéric Vachon (B.Sc.A. informatique et génie logiciel, 2017), Romain Chanoir (M.Sc. informatique, 2018), et Marc-Antoine Sauvé (B.Sc.A. informatique et génie logiciel, 2018), et du professeur Jean Privat.

Une seconde équipe uqamienne, flAG{EEI-UQAM}, constituée des étudiants de premier cycle Youva Boumedine, Alexandre Côté Cyr, Maxime Faubert, Philippe Grégoire, Marie-Pier Lessard, Ricardo Lima, Luis-Gaylor Nobre et Antoine St-Denis, a terminé au 19e rang de l'épreuve. «Plusieurs de ces étudiants ont suivi le tout nouveau cours "Sécurité des logiciels et exploitation de vulnérabilités", qui vise à donner aux étudiants les connaissances théoriques et techniques sur la programmation sécuritaire et à leur permettre de comprendre les processus d’exploitation logicielle», souligne Jean Privat.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE