Séjour en Corée du Sud

Christian Agbobli a fait des rencontres dans le but de favoriser les échanges interuniversitaires.

5 Novembre 2018 à 12H01

Le professeur Christian Agbobli entouré des membres du corps professoral de l'Université Ewha et du Bureau du Québec à Séoul. On aperçoit également le doctorant Cheolki Yoon (à l'arrière, deuxième à partir de la gauche).Photo: Bureau du Québec à Séoul

Le professeur et directeur du Département de communication sociale et publique Christian Agbobli est de retour d'un séjour en Corée du Sud au cours duquel il a prononcé trois conférences et rencontré plusieurs étudiants et collègues chercheurs.

«J'étais invité par le département de langue et culture françaises de la Chungbuk National University, située à Cheongju, afin de donner une conférence sur la communication interculturelle, plus spécifiquement sur l'interculturalisme québécois vu par l'intermédiaire du prisme médiatique», précise le professeur Agbobli. Deux autres universités de Séoul, la Ewha Woman University et la Seoul National University, l'ont également invité à prononcer sa conférence.

Christian Agbobli était accompagné de l'un de ses étudiants d'origine coréenne, le doctorant Cheolki Yoon. «C'est lui qui m'a servi d'interprète lors de mes conférences», souligne le professeur, qui se dit par ailleurs ravi d'avoir rencontré plusieurs étudiants sud-coréens maîtrisant le français. «Certains étaient déjà venus étudier au Québec et démontraient un intérêt pour la culture québécoise», observe-t-il.

Collaboration avec le Bureau du Québec à Séoul

Avant son départ, Christian Agbobli avait contacté le Bureau du Québec à Séoul. «Nous avons échangé sur la meilleure façon de développer des collaborations entre les institutions universitaires québécoises et sud-coréennes. L'un des objectifs était de mieux faire connaître l'entente sur les échanges étudiants existant entre le gouvernement du Québec et le gouvernement sud-coréen. Chaque année, les universités sud-coréennes peuvent accueillir deux étudiants québécois et nos universités peuvent en accueillir jusqu'à une dizaine.»

Le directeur du Département de communication sociale et publique souhaitait également profiter de son séjour pour valoriser le milieu de la recherche universitaire québécoise auprès des Sud-Coréens et tisser des liens sur certaines thématiques culturelles. Il s'est notamment intéressé à la k-Pop, un véritable phénomène qui a révolutionné l'industrie musicale en Corée du Sud. «Avec le Bureau du Québec à Séoul, nous avons voulu établir des ponts afin que les étudiants québécois intéressés par le sujet aient l'occasion d'effectuer des stages, de suivre des cours ou de mener des projets de recherche sur le sujet», ajoute-t-il.

Durant son séjour, Christian Agbobli a également rencontré des représentants de l'Association coréenne d'études québécoises, laquelle regroupe des professeurs rattachés à différentes universités à travers le pays. «Le plus récent colloque qu'ils ont organisé portait sur l'œuvre de Xavier Dolan, qui est très populaire en Corée du Sud, illustre-t-il. On m'a même demandé d'écrire un article pour l'ouvrage qu'ils prévoient lui consacrer!»

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE