Digne des professionnels

En collaboration avec le Service de l'audiovisuel, les Citadins diffusent une soirée de basketball de haute qualité.

20 Février 2018 à 9H28

Les animateurs de la soirée de basketball des Citadins, Francis Jetté et Véronique Laberge.
Photo :Andrew Dobrowolskyj

Le dernier match à domicile de la saison 2017-2018 des équipes de basketball des Citadins avait une saveur bien particulière, le 15 février dernier, au Centre sportif.

En collaboration avec le Service de l’audiovisuel de l’Université, les Citadins ont diffusé une soirée de basketball de haute qualité. Cinq caméras, trois animateurs, des reprises vidéos et des entrevues en direct ont plongé les amateurs dans le feu de l’action. Des montages spectaculaires et des présentations d’anciens joueurs ont agrémenté le tout.

Les deux rencontres contre les Stingers de l’Université Concordia ont été présentées en direct sur la page Facebook de l’UQAM. Le match des femmes a été visionné plus de 6100 fois, alors que celui des hommes a été vu à plus de 5800 reprises. De nombreux commentaires positifs ont été transmis par les internautes, dont l’un regardait la partie de son domicile de Cuiabá, au Brésil!

Les Citadins présentent leurs matchs de basketball et de volleyball en webdiffusion depuis quelques années. L’idée de bonifier l’offre actuelle est née en novembre dernier, lors de la soirée d’ouverture, lorsque des techniciens du Service de l’audiovisuel ont constaté les possibilités qu’offrait ce type d’événement. Les deux unités de l’UQAM ont régulièrement collaboré par le passé, que ce soit lors de la Soirée d’excellence des Citadins ou lors de la refonte des sites Web des Citadins et du Centre sportif.  

Sur le terrain

L’équipe féminine a vaincu les Stingers 89-70 grâce aux 30 points de Jessica Lubin, alors que les hommes se sont inclinés 66-58.  

Avec un match à disputer en saison régulière, la formation féminine occupe le quatrième rang au classement général, alors que l’équipe masculine est en cinquième position.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE