Une mine de données!

Les données brutes de l'ensemble des enquêtes effectuées par Statistique Canada sont accessibles à l'UQAM.

22 Octobre 2018 à 11H11

Photo: Getty Images

Pour les chercheurs qui utilisent des données issues des grandes enquêtes sociodémographiques, une mine d'or se trouve au cinquième étage du pavillon DS. «Le Centre de données de recherche de l'UQAM-INRS donne accès aux données brutes de l'ensemble des enquêtes effectuées au fil des ans par Statistique Canada», souligne la professeure Catherine Haeck, du Département des sciences économiques de l'ESG UQAM.

Le Groupe de recherche sur le capital humain, dont Catherine Haeck est membre, organise à l'intention des chercheurs un atelier d'information sur le centre, qui aura lieu le 8 novembre prochain à la salle PK-1140, de 9 h à 16 h. «Des professeurs, des étudiants et des employés de Statistique Canada seront présents lors de cette journée afin de faire connaître les possibilités de recherche auxquelles le centre donne accès», précise celle qui en est directrice.

Un programme varié

Lors de cette journée, les conférenciers feront un survol de certains des ensembles de données disponibles et en développement, ainsi que des recherches effectuées à partir de ces données. «Des professeurs comme Ugo Lachapelle (études urbaines et touristiques), Paquito Bernard (sciences de l'activité physique) et Marie Connolly (sciences économiques) seront accompagnés d'étudiants aux cycles supérieurs, qui témoigneront de l'apport des microdonnées à leurs projets de recherches», mentionne Catherine Haeck.

L'atelier vise à faire la démonstration que ces données peuvent servir aux chercheurs provenant d'une variété de disciplines. On abordera ainsi des sujets comme l’emploi du temps, la santé physique et mentale, le statut socioéconomique, la transmission des inégalités de revenus, et l’éducation et les compétences. «Des présentations spéciales sur les microdonnées sur les entreprises et les microdonnées en santé seront aussi offertes», ajoute la directrice du centre.

Montrer patte blanche

Pour accéder au laboratoire, il faut soumettre son projet de recherche via un processus d'accès détaillé sur le site web du Centre interuniversitaire québécois de statistiques sociales (CIQSS) – on trouve un laboratoire d'accès aux microdonnées à l'UQAM mais aussi à l'Université de Montréal, à McGill, à Laval et à Sherbrooke. «Statistique Canada évalue la capacité des chercheurs à mener leur projet de recherche, puis procède ensuite à une validation de sécurité en vérifiant leurs antécédents criminels et judiciaires. Cette procédure est nécessaire car ce sont des données sensibles. On ne peut d'ailleurs accéder au laboratoire qu'en personne et le travail s'effectue sur place», précise Catherine Haeck.

On retrouve le programme détaillé de l'atelier ici.

L'inscription est gratuite mais obligatoire.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE