Grand Prix du Conseil des arts

Le docteur honorifique Yannick Nézet-Séguin et trois diplômés font carrière au sein des deux organismes couronnés.

29 Mars 2018 à 16H07

Yannick Nézet-SéguinPhoto: Marco Borggreve

Le docteur honorifique Yannick Nézet-Séguin et les diplômés Yukari Cousineau (B.A. musique, 1996), Annie Roy (B.A. danse, 1996) et Pierre Allard (B.A. arts plastique, 2007) font carrière au sein des deux organismes couronnés lors du 33e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal, qui avait lieu le 29 mars au Palais des congrès de Montréal. L'Orchestre Métropolitain a en effet remporté le Grand Prix et la bourse de 30 000 dollars qui lui est associée, tandis que le tout premier Prix du jury, offert par la Caisse Desjardins de la Culture et assorti d'une bourse de 15 000 dollars, a été décerné à l'ATSA, Quand l'Art passe à l'Action. Le déjeuner annuel du 33e Grand Prix du Conseil des arts était animé par Matthieu Dugal (B.A. science politique, 2000).

Grand Prix

Le jury, dont faisait partie la rectrice de l'UQAM, Magda Fusaro, a reconnu la remarquable tournée de l'Orchestre Métropolitain, qui a mené l'organisme dans de nombreuses salles de concert prestigieuses d'Europe, sous la direction de son directeur artistique et chef principal Yannick Nézet-Séguin. L'important travail réalisé dans le milieu de l'éducation auprès des jeunes et la remarquable présence de l'orchestre sur l'ensemble du territoire de l'île de Montréal ont également été salués. Le jury a finalement souligné que les musiciens de l'Orchestre Métropolitain sont essentiellement issus d'écoles de musique de Montréal et du Québec, ce qui met en lumière la qualité de la formation offerte ici.

Ambassadeur culturel majeur du Québec, l'Orchestre Métropolitain de Montréal a fait un pari audacieux dès sa fondation en 1981: celui de tisser un lien avec le public afin de faire rayonner la musique symphonique. Fort de cette relation privilégiée, l'ensemble jouit d'une réputation internationale des plus enviables. Depuis son arrivée à la direction artistique de l'Orchestre en 2000, Yannick Nézet-Séguin a su développer et entretenir une complicité hors du commun avec les musiciens, laquelle n'est pas étrangère au succès, à la longévité et à la renommée croissante de l'OM. L'organisme s'engage à faire vivre la musique symphonique, à travers ses concerts et ses enregistrements, de façon innovante, créative et sans compromis. Chaque année, l'OM présente des concerts qui, grâce à la collaboration du Conseil des arts de Montréal en tournée, résonnent bien au-delà du Quartier des spectacles, dans une dizaine d'arrondissements et municipalités de la métropole.

Yukari Cousineau a été nommée, en janvier 2010, violon solo de l'Orchestre Métropolitain, dont elle est membre depuis 1998. Le poste de premier violon (ou violon solo), réservé aux violonistes les plus expérimentés, demande beaucoup de rigueur, de discipline et de résistance au stress: en plus de jouer tous les solos de violon, la personne est aussi chef de la section des violons.

Prix du jury

Le jury a eu un véritable coup de cœur pour l'organisme l'ATSA, Quand l'Art passe à l'Action, qui a su, avec sa tournée mondiale Le Temps d'une soupe, mettre l'art relationnel au profit de la défense de grandes causes, aussi bien au niveau local, national, qu'international. Le jury a souligné le travail de l'ATSA pour créer des rencontres et bâtir, à travers le vécu de chacun, un art à échelle humaine, qui favorise l'implication de tous les citoyens dans la cité.

Une œuvre pour Cas Public, lauréat de l'édition 2017

La compagnie de danse Cas Public, dirigée par la diplômée et chorégraphe Hélène Blackburn (M.A. danse, 1996), avait remporté le Grand Prix l'an dernier. Elle a reçu cette année une œuvre d'art intitulée Fragments of empathy de l'artiste montréalaise Caroline Monnet. L'organisme lauréat de cette année recevra à son tour une œuvre d'art réalisée au cours de la prochaine année. Elle lui sera remise l'occasion du 34e déjeuner du Grand Prix en 2019.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE