Un prix pour SPARK Microsystems

L'entreprise issue des travaux de chercheurs de l'UQAM remporte le Nokia Open Innovation Challenge.

11 Décembre 2018 à 12H02

Circuit intégré de la Spark Radio avec les nombreux fils d’or permettant la connexion vers le monde extérieur. Photo: SPARK Microsystems

L'entreprise SPARK Microsystems, issue de travaux de chercheurs de l'UQAM visant à développer et commercialiser une technologie de communication sans fil ultra-basse puissance, a remporté la sixième édition du Nokia Open Innovation Challenge. Ce prix est doté d'une bourse de 100 000 dollars.

Les professeurs du Département d'informatique Frédéric Nabki et Dominic Deslandes ont créé Spark Microsystems il y a près de deux ans et le système de transmetteur-récepteur sans fil qu'ils souhaitent commercialiser se nomme Spark Radio. Celui-ci fonctionne grâce à une puce qu'ils ont créée avec un groupe d'étudiants. Au lieu d'émettre une onde en continu pour transférer l'information, comme le font les systèmes actuels, leur système l'envoie sous forme d'impulsions. Pour l'ordinateur, la différence est indétectable: c'est comme si la transmission s'effectuait en continu. Mais, entre chacune des impulsions – espacées de quelques microsecondes –, le système s'éteint complètement, permettant ainsi d'économiser l'énergie. Le système consommerait 35 à 40 fois moins d'énergie que Bluetooth, tout en offrant de meilleures performances dans la transmission des données. Le système Spark Radio pourrait révolutionner les communications sans fil de courte portée – par exemples dans les souris d'ordinateur, les bracelets Fitbit, les montres connectées, les écouteurs et les haut-parleurs sans fil.

SPARK Microsystems figurait en 2018 sur la liste des jeunes pousses à surveiller selon BetaKit, un site canadien spécialisé dans les startups et l'innovation technologique.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE