Une œuvre d'art monumentale

Yann Pocreau réalisera une sculpture qui sera installée sur la place des Commencements dans le Port de Montréal.

14 Mars 2018 à 11H22

Leurs effigies. Vue futuriste de l'œuvre de Yann Pocreau.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a dévoilé le 13 mars dernier au centre d'interprétation portuaire du Port de Montréal le projet d'œuvre monumentale qui a été retenu à la suite d'un concours d'art public. C'est le chargé de cours de l'École des arts visuels et médiatiques Yann Pocreau (B.A. histoire de l'art, 2005; M.A. arts visuels et médiatiques, 2008) qui a remporté le concours. L'artiste réalisera une sculpture intitulée Leurs effigies, qui sera installée en 2019 sur la place des Commencements, à l'extrémité sud de la jetée Alexandra, dans le Port de Montréal.

D'une hauteur maximale de 16 mètres et d'une largeur de 17,3 mètres, la sculpture de Yann Pocreau sera composée de lignes en acier simples et élégantes, inspirées des portraits de Jeanne Mance, Marguerite Bourgeoys et Marguerite d'Youville. «C'est avec une immense fierté que j'aurai la chance de signer une œuvre monumentale en plein cœur du Port de Montréal pour célébrer l'héritage de trois grandes pionnières qui ont dessiné les valeurs profondes de notre métropole. J'en suis fort honoré et aborde ce projet avec énormément de sérieux et d'enthousiasme», affirme l'artiste.

Les gestes posés dans les domaines de la santé, de l'éducation et du développement social par ces trois pionnières ont grandement contribué à la fondation de Montréal et ont marqué l'histoire du Québec. Jeanne Mance, laïque, a fondé l'Hôtel-Dieu de Montréal, secondée par les Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph, en 1659. Marguerite Bourgeoys s'est consacrée à l'enseignement avec la Congrégation de Notre-Dame. Avec la Congrégation des Soeurs de la Charité de Montréal (Soeurs Grises), Marguerite d'Youville a été une précurseure des services sociaux aux plus démunis.

Dotée d'un budget de 1,1 million de dollars, l'œuvre de Yann Pocreau s'intègre dans le vaste projet de réaménagement du terminal de croisières de la gare maritime. Le réaménagement du terminal de croisières constitue un legs du 375e anniversaire de Montréal. «L'œuvre de Yann Pocreau viendra magnifier un nouvel espace public, entouré des grands attraits de notre ville – le majestueux fleuve Saint-Laurent et la partie historique de Montréal – et deviendra un nouveau site incontournable, tant pour les visiteurs que pour les Montréalaises et Montréalais», souligne la mairesse Valérie Plante.

Cette œuvre, qui fera partie de la collection d'art public de la Ville, s'ajoute à deux autres œuvres monumentales commandées à des chargés de cours et diplômés de l'UQAM pour orner les entrées de la Ville de Montréal. L'artiste et professeur à l'École des arts visuels et médiatiques Alain Paiement (M.A. arts plastiques, 1988) a réalisé Bleu de bleu, une œuvre magistrale qui se déploie depuis septembre dernier sur un important tronçon de l’autoroute 20, principalement entre le rond-point Dorval et le viaduc de la première avenue. Michel de Broin (M.A. arts plastiques, 1997) a réalisé Dendrites, une œuvre installée près de la nouvelle entrée de ville accessible par l'autouroute Bonaventure.

Yann Pocreau s'intéresse au patrimoine et à la mémoire depuis de nombreuses années. Il avait présenté l'exposition Patrimoines à la Galerie de l'UQAM en 2016. Conçu dans le cadre du programme de résidence d’été de la Galerie, le projet alliait archives, artéfacts, objets, photographies de chantier, vidéo, installation immersive et œuvre lumineuse, avec comme point de départ le démantèlement de l’hôpital Saint-Luc, sur le site duquel est aménagé le nouveau complexe du CHUM.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE