Vente d'ordinateurs usagés

L'activité a permis de recueillir 10 000 dollars pour créer des bourses.

15 Janvier 2018 à 15H50

Pour 100 dollars, les étudiants pouvaient repartir avec un ordinateur, un moniteur, un clavier et une souris.Photo: Nathalie St-Pierre

Le Vice-rectorat aux systèmes d'information (VRSI) et la Direction des approvisionnements ont uni leurs efforts pour organiser une vente d'ordinateurs usagés sur la Grande Place du pavillon Judith-Jasmin, le 19 octobre dernier. Cette activité, une première à l'UQAM, a permis de récolter un peu plus de 10 000 dollars, somme qui servira à créer un Fonds de bourses pour les étudiants.

«C'est la rectrice Magda Fusaro, qui a eu l'idée de ce projet alors qu'elle était vice-rectrice aux Systèmes d'information, précise Martin Rivet, directeur du Service de l'audiovisuel, qui relève du VRSI. L'argent recueilli permettra de remettre annuellement des bourses d'un montant de 2 000 dollars à quatre étudiants parents ainsi qu'à un étudiant d'origine autochtone.» Les premières bourses seront décernées en mai prochain.

La vente a été couronnée de succès puisque tous les ordinateurs disponibles ont été vendus en l'espace de quelques heures. «C'est notre service qui a la responsabilité de se départir des équipements de l'Université quand ceux-ci ne servent plus, souligne Marc-Philippe Paquet, directeur de la Direction des approvisionnements. Nous avons adopté une approche écoresponsable en favorisant la réutilisation d'ordinateurs qui peuvent encore servir.»

Cette vente s'adressait uniquement aux étudiants de l'UQAM souhaitaint acquérir un ordinateur usagé, mais très fonctionnel. «Pour 100 dollars, les étudiants pouvaient repartir avec un ordinateur, un moniteur, un clavier et une souris», précise Martin Rivet.

Les deux responsables envisagent de répéter l'expérience dès septembre prochain. «On pourrait organiser une grande vente une fois par année et, le reste de l'année scolaire, offrir aux étudiants la possibilité d'acheter du matériel en surplus, informatique et audiovisuel, note Martin Rivet. L'argent récolté servirait à alimenter le fonds de bourses aux étudiants.»

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE