L'UQAM sur Wikipédia

Une série d'activités visent à accroître la présence de l'Université dans les pages de l'encyclopédie en ligne.

15 Octobre 2019 à 11H53

La première activité, qui aura lieu le 18 octobre, servira à bonifier la banque d'images de l'UQAM. Photo: Nathalie St-Pierre

Trois activités visant à accroître la présence de l’UQAM sur Wikipédia seront organisées en 2019-2020. Une chasse photographique se tiendra le 18 octobre, une journée d’amélioration et de création d’articles se déroulera le 1er novembre, et une journée de traduction en différentes langues aura lieu à l’hiver 2020.

Proposé dans le cadre du 50e anniversaire de l’UQAM, ce projet est coordonné par le Laboratoire sur la communication et le numérique (LabCMO). «Le 50e de l’Université constitue une superbe occasion d’enrichir la documentation sur l’histoire de l’UQAM, note Claudine Bonneau, professeure au Département de management et technologie et codirectrice du LabCMO. Nous souhaitons que cette histoire soit écrite par les artisans qui l’ont vécue et qui apporteront leur propre perspective.»

Grande visibilité

Avoir une forte présence sur Wikipédia représente un enjeu de visibilité majeur pour toutes les organisations, qu’il s’agisse d’entreprises, d’organismes ou d’établissements d’enseignement. L’encyclopédie virtuelle collective se classe chaque mois dans le top 5 des sites les plus visités au monde, derrière les géants Google, Facebook et YouTube, mais devant des sites très populaires comme Amazon, Twitter et Instagram.

Claudine Bonneau.Photo: Émilie Tournevache

La version française de Wikipédia ne fait pas exception : ses quelque 2 millions d’articles génèrent mensuellement plus de 800 millions de pages vues, dont 450 millions en France et 35 millions au Canada. «Plusieurs grandes organisations à travers le monde embauchent des wikimédiens afin de mieux documenter leur page Wikipédia, qui est souvent plus consultée que le site officiel», affirme Jean-Michel Lapointe, doctorant en communication, bibliothécaire à la Bibliothèque des arts et membre du LabCMO.

Si elle présente un bref historique de l’Université, une liste des départements et des pavillons ainsi que quelques diplômés et professeurs connus, la page de l’UQAM sur Wikipédia reste sommaire. «L’article actuel n’est pas encyclopédique, c’est-à-dire qu’il ne synthétise pas tout ce qui a été écrit sur l’UQAM, soutient Jean-Michel Lapointe. Pour améliorer les algorithmes de recommandation de la page, il faudrait créer des liens sémantiques, soit un réseau de pages qui traitent de différentes facettes du développement de l’Université.» Depuis le début de 2019, l’article en français de l’UQAM sur Wikipédia a été vu 23 000 fois, ce qui est très peu comparativement à la page d’accueil officielle de l’Université (uqam.ca), vue 5 millions de fois.

Chasse photographique

La première activité, qui aura lieu le vendredi 18 octobre, à compter de 12 h 30, au local J-1090, servira à bonifier la banque d’images de l’Université. La page actuelle de l’UQAM sur Wikipédia contient seulement deux photos – l’une du clocher et l’autre du pavillon Athanase-David. «Ces photos sont vieilles et peu esthétiques, déplore Jean-Michel Lapointe. Mais puisque ce sont les seules qui ont une licence libre, toutes les personnes qui découvrent l’UQAM à travers Wikipédia ont ces images désuètes en tête.»

Jean-Michel Lapointe.

L’activité débutera par un atelier sur les photos encyclopédiques et les licences libres animé par Lëa-Kim Châteauneuf, vice-présidente de Wikimédia Canada. Les participants partiront ensuite à la chasse aux images dans les différents pavillons de l’UQAM, puis téléverseront ces images dans la banque Wikimédia Commons. Ces images libres de droits serviront ensuite à illustrer les articles qui seront créés lors de la seconde activité.

Il n’est pas nécessaire d’être photographe professionnel ou de connaître les procédures de Wikimédia Commons pour y participer. «L’activité est ouverte à toutes les personnes qui ont un appareil photo ou un téléphone», souligne Claudine Bonneau.

Créer et améliorer les articles

La seconde activité se tiendra le 1er novembre, à compter de 12 h 30, au local J-1200. Après une courte présentation sur la façon de contribuer à Wikipédia, les participants seront invités à créer ou à améliorer des articles liés à l’UQAM. «L’activité a un double objectif: d’une part, documenter l’histoire de l’Université et, d’autre part, permettre aux participants d’apprendre à contribuer à cette encyclopédie en ligne», mentionne la professeure.

Les participants seront encadrés par des personnes-ressources qui connaissent les règles éditoriales de Wikipédia. Des ouvrages, articles et bases de données seront aussi disponibles sur place. «Nous souhaitons mobiliser autant la communauté actuelle que les retraités, ces bibliothèques vivantes, pour qu’ils viennent travailler sur le sujet qui les intéresse», ajoute Jean-Michel Lapointe.

Ouverture sur le monde

À l’hiver 2020, une troisième activité consistera à traduire ce qui aura été réalisé lors de l’activité du 1er novembre en plusieurs langues. «La page actuelle de l’UQAM existe en 18 langues, affirme Jean-Michel Lapointe. Nous aurons donc besoin de l’aide de toutes les personnes à l’aise dans une autre langue que le français afin de bonifier le rayonnement de l’UQAM à l’international.» 

Les organisateurs souhaitent que ces trois activités constituent un point de départ vers une meilleure visibilité à long terme de l’UQAM sur l’encyclopédie collective. «Le travail amorcé cette année est appelé à évoluer au fil du temps et à se transformer en démarche pérenne», conclut Claudine Bonneau.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE