Paroles d’écrivaines

Le postdoctorant Adrien Rannaud remporte le prix Gabrielle-Roy 2018 pour un ouvrage de critique littéraire.

6 Juin 2019 à 15H38

Le postdoctorant Adrien Rannaud.

Stagiaire postdoctoral au Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ), Adrien Rannaud est le lauréat du prix Gabrielle-Roy 2018 (section francophone) pour un ouvrage intitulé De l'amour et de l'audace. Femmes et roman au Québec dans les années 1930, paru aux Presses de l'Université de Montréal. Décerné par l’Association des littératures canadienne et québécoise (ALCQ), ce prix récompense chaque année le meilleur ouvrage de critique littéraire francophone portant sur les littératures canadienne ou québécoise.

L'ouvrage d’Adrien Rannaud permet de redécouvrir les romancières canadiennes-françaises des années 1930 et leurs pratiques d'écriture, tant dans la sphère publique que dans la sphère privée. À partir des trajectoires et des œuvres de Jovette-Alice Bernier, d'Éva Senécal et de Michelle Le Normand, et d'un corpus foisonnant composé de lettres, de journaux intimes, de textes de fiction et de critiques littéraires, le jeune chercheur brosse le tableau d'une époque charnière de la littérature québécoise, durant laquelle les femmes explorent de nouvelles voies esthétiques et bouleversent l'institution littéraire. Invitant à reladrien_rannaud_copie.jpgire l'actualité à la lumière des œuvres passées, Adrien Rannaud suscite une réflexion sur la capacité de la littérature à représenter les rapports de pouvoir entre les genres masculin et féminin et, a fortiori, à contribuer à leur modification.

«Adrien Rannaud réussit de façon remarquable à mettre en perspective la signification symbolique, culturelle et historique de l’émergence de l’édition moderne pour les femmes et plus particulièrement pour les écrivaines, a souligné le jury. Ce livre est manifestement le fruit d’un travail rigoureux qui a nécessité une recherche et une analyse minutieuses de l’émergence de la figure d’écrivaine dans la période de l’entre-deux guerres au Québec.»

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE