Appui aux Chaires UNESCO du Québec

Les Fonds de recherche du Québec verseront 15 000 $ annuellement à chacune des Chaires pour une durée de 3 ans. 

15 Octobre 2019 à 15H15

À l'avant-plan : Sébastien Goupil, secrétaire général de la Commission canadienne pour l’UNESCO, et Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec. Second rang: Michel Bonsaint, représentant du gouvernement du Québec au sein de la Délégation permanente du Canada auprès de l’UNESCO, Louise Poissant, directrice scientifique du Fonds de recherche du Québec – Société et culture, Magda Fusaro, rectrice de l’UQAM, et Vivek Venkatesh, président des Chaires UNESCO au Canada.

Le scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion, et le secrétaire général de la Commission canadienne pour l’UNESCO, Sébastien Goupil, ont signé, le 9 octobre, une déclaration d’intention appuyant les 16 Chaires UNESCO rattachées à une université ou un collège du Québec, dont 4 se trouvent à l’UQAM. Les Fonds de recherche du Québec (FRQ) verseront 15 000 dollars annuellement à chacune des Chaires pour une durée de 3 ans. 

Cette collaboration vise à soutenir la recherche de pointe dans les domaines des sciences sociales et humaines, notamment ceux de l’éducation, de la culture et des communications, ainsi qu’en sciences naturelles, dans l’objectif de trouver des solutions à des enjeux de société. Les Chaires UNESCO jouent un rôle unique au sein de l’écosystème de la recherche au Québec, au Canada et sur le plan international, favorisant la coopération entre la communauté de la recherche, les universités, les collectivités locales et la société civile.

La signature de la déclaration d’intention a eu lieu en présence, notamment, de la rectrice Magda Fusaro, qui a été elle-même titulaire, à l’UQAM, de la Chaire UNESCO en communication et technologies pour le développement, de 2006 à 2018, et présidente du Réseau des Chaires UNESCO du Canada, de 2016 à 2018. La vice-rectrice à la Recherche, à la création et à la diffusion Catherine Mounier était aussi présente lors de l’événement.

«À titre d’ancienne présidente du Réseau des Chaires UNESCO du Canada, je ne peux que me réjouir de voir la concrétisation de ce projet, a affirmé la rectrice Magda Fusaro. Je salue la signature de cette déclaration d’intention à l’endroit des Chaires UNESCO du Québec. Ces chaires de recherche, qui entretiennent une collaboration fructueuse avec les collectivités, sont des lieux d’excellence tournés vers des enjeux fondamentaux pour la société. L’appui qui vient de leur être consenti par les Fonds de recherche du Québec témoigne de la qualité de leur contribution et de leur rayonnement.»

«Je me réjouis de cette entente entre les Fonds de recherche du Québec et la Commission canadienne pour l’UNESCO, a déclaré le scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion. Garantes d’excellence, ces Chaires UNESCO donnent accès à un réseau incontournable pour faire rayonner la recherche québécoise aux niveaux canadien et international, en plus de constituer un atout diplomatique indéniable.»

«En soutenant les Chaires, les Fonds de recherche du Québec montrent aussi leur engagement envers les objectifs de développement durable des Nations Unies, qui sont au cœur des priorités de l’UNESCO et de ses réseaux», a souligné le secrétaire général de la Commission canadienne pour l’UNESCO, Sébastien Goupil.

Quatre Chaires UNESCO à l’UQAM

- Chaire UNESCO en communication et technologies pour le développement. Titulaire: Christian Agbobli, professeur au Département de communication sociale et publique;

- Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique. Titulaire: Josiane Boulad-Ayoub, professeure émérite du Département de philosophie;

- Chaire UNESCO de développement curriculaire. Co-titulaires: Patrick Charland, professeur au Département de didactique, et Stéphane Cyr, professeur au Département de mathématiques;

- Chaire UNESCO en changements environnementaux à l’échelle du globe. Titulaire: Yves Prairie, professeur au Département des sciences biologiques;

L’UQAM participe aussi à la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent, dont la professeure du Département de psychologie Ghayda Hassan est cotitulaire avec David Morin, professeur à l’Université de Sherbrooke, et Vivek Venkatesh, professeur à l’Université Concordia. L’UQAM est également l’hôte du Réseau international des Chaires UNESCO en communication (ORBICOM).

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE