Carrières à suivre

Des diplômés de l'UQAM occupent des postes stratégiques et réalisent des choses remarquables dans toutes les sphères de la société: quelques noms à retenir.

28 Mai 2019 à 11H49

Série Carrières à suivre

En janvier dernier, Benoit Charette (B.A. histoire, 2000) a été nommé ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques par le premier ministre François Legault. Député de Deux-Montagnes, il avait été élu pour la première fois en 2008 sous la bannière du Parti québécois et avait rejoint la Coalition avenir Québec en 2011. Défait en 2012, il a été réélu en 2014, puis de nouveau lors des élections d'octobre dernier. Avant son entrée en politique, le jeune ministre a été directeur du Forum Jeunesse des Laurentides (2003-2005), puis directeur des programmes locaux de la Fondation Jules et Paul-Émile Léger à Montréal (2005-2008). Au sein du gouvernement, il a pour tâche de jeter les bases d’un plan vert, dont les lignes directrices doivent être annoncées au début de 2020.

 

Catherine Loubier (B.A. science politique, 1995; M.A. science politique, 1996) a été nommée Déléguée générale du Québec à New York. Catherine Loubier a œuvré sur la scène fédérale pendant quelques années, notamment à titre de conseillère principale du premier ministre Stephen Harper, de 2013 à 2015. Directrice des communications mondiales de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi à Paris de 2016 à 2018, elle a ensuite été embauchée par la Coalition avenir Québec. Nommée directrice adjointe au cabinet du premier ministre après les élections, elle avait été chargée d’opérer la transition du nouveau gouvernement. La Délégation générale du Québec à New York est la principale représentation du Québec aux États-Unis.

L’architecte Michel  Lauzon (M.G.P. 2000), lauréat d’un prix Performance du Réseau ESG UQAM en 2005, est connu, entre autres, pour avoir fondé Nomade, une firme au sein de laquelle il a conçu le plan d’ensemble du Quartier des spectacles. Associé ensuite de la firme Lemay, il a signé des projets primés tels que le Centre de transport Stinson de la STM, l’hôtel du Mount Stephen, le studio montréalais d’Ubisoft et le repositionnement du MetLife Building à New York. Associé chez AEdifica depuis 2017, il a été nommé président et chef de direction de la firme en novembre 2018. Le célèbre bureau d’architectes, de designers et d’ingénieurs existe depuis plus de 30 ans et réunit près de 200 professionnels.

Présidente de l’Office de la protection du consommateur depuis 2014, Ginette Galarneau (B.Sp. communication, 1978; M.A. sociologie, 1984) est la nouvelle p.-d.g. de l'Office québécois de la langue française. La fonctionnaire de carrière a également été nommée présidente de la Commission de toponymie. Lauréate du prix Reconnaissance de la Faculté des sciences humaines en 2015, Ginette Galarneau a œuvré toute sa vie au développement de la société québécoise.

 

La créatrice de mode Marie-Ève Lecavalier (B.A. gestion et design de la mode, 2014), lauréate du prestigieux prix Chloé au dernier festival d’Hyères, en France, faisait partie, en février dernier, de la liste des cinq jeunes designers à surveiller selon le New York Times. L’article «5 new designers to watch this season» du New York Times Style Magazine était publié à l’occasion du mois de la mode new-yorkais. On peut avoir un aperçu des créations de Marie-Ève Lecavalier et de son ancienne professeure et mentore Ying Gao (B.A. gestion et design de la mode, 2000; M.A. communication/multimédia interactif, 2003) dans le cadre de l’exposition Montréal Couture, à l’affiche du Musée des beaux-arts jusqu’au 8 septembre.

Après avoir occupé plusieurs postes de cadre dans des universités américaines et européennes, notamment à Boston, Dijon et Rennes, Michel Delorme (B.Sp. administration, 1978) entrera en poste comme doyen de la Faculté de gestion de l'Université Laurentienne. Fondée en 1960, l’Université Laurentienne est une université bilingue située à Sudbury, en Ontario. Sa Faculté de gestion offre des programmes de premier cycle en administration des affaires et en administration des sports ainsi qu’une maîtrise en administration des affaires.

L’artiste Yann Pocreau (B.A. histoire de l'art, 2005; M.A. arts visuels et médiatiques, 2008) présentera Cathédrale, une installation immersive sur la lumière, dans le cadre des Rencontres d’Arles, du 1er juillet au 22 septembre prochains. Cette exposition s’inscrit dans le cadre d’une première collaboration entre le festival arlésien de renommée internationale et Momenta, la biennale de l’image montréalaise dirigée par Audrey Genois (M.A. muséologie, 2002), ex-conservatrice adjointe de la Galerie de l’UQAM.

En poste à la Société des alcools du Québec (SAQ) depuis 15 ans, d’abord comme analyste marketing, puis comme directrice, marketing et communication, Sandrine Bourlet (M.B.A., 2000) a été nommée vice-présidente, commercialisation, en janvier dernier. C’est à elle que l’on doit les fameuses pastilles de goût et la carte SAQ Inspire, deux outils qui guident les clients dans leurs choix et qui se sont avérés de formidables succès de commercialisation. Selon l’étude Wow de la firme Léger de novembre 2018, la SAQ se classe en deuxième position des détaillants offrant la meilleure expérience client en magasin. 

La cinéaste Geneviève Dulude-DeCelles (M.A communication, 2016) a remporté un Ours de Cristal dans la catégorie Generation Kplus consacrée aux films jeunesse, lors de la 69e édition du Festival international du film de Berlin pour Une colonie, son premier long métrage. Le film a aussi récolté plusieurs prix dans des festivals canadiens, dont le Prix du meilleur long métrage canadien et le Prix de la meilleure réalisation au Whistler Film Festival et trois prix Écrans lors du Gala de l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision.

La professeure du Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale Corinne Gendron (Ph.D. sociologie, 2001) a été élue vice-présidente du pôle Technologies, Économie et Sociétés de l'Académie des technologies de France, dont elle est membre depuis 2015. L’Académie émet des avis sur les questions relatives aux technologies et à leur interaction avec la société dans de nombreux domaines: alimentation et santé, éducation, emploi et travail, environnement et impacts climatiques.

Réalisatrice à Radio-Canada depuis 2002 (Enquête, La semaine verte, Découverte), Geneviève Turcotte (B.A. communication, 1988) a remporté le Prix du meilleur film lors de l’édition 2019 de l’International Science Film Festival d’Australie pour son documentaire sur la première greffe du visage au Canada, diffusé en septembre dernier. Le jury a souligné la qualité du récit et la charge émotive du documentaire. Les films sélectionnés par le festival dans les différentes catégories sont présentés dans plusieurs villes australiennes du 28 mai au 13 juin. Lauréate de plusieurs prix Gémeaux, Geneviève Turcotte a aussi été finaliste aux Emmy Awards en 2011 pour L’ultime pardon, un documentaire sur la tuerie survenue en 2006 dans la communauté amish de Nickel Mines, en Pennsylvanie.

Me Janick Perreault (LL.B., 1993), qui exerçait dans les domaines du droit de la santé et du droit administratif, s’est surtout fait connaître comme spécialiste de l’indemnisation des victimes d’accident automobile. En mars dernier, elle a été nommée juge puînée à la Cour supérieure du Québec pour le district de Montréal.

 

 

Jean-François Roberge

Douze diplômés figuraient au palmarès des 100 personnes les plus influentes du Québec en 2018 dressé par le magazine L'actualité, dont le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge (B.Ed. éducation au préscolaire et enseignement au primaire, 1996), en 12e position, le p.-d.g. de Québecor, Pierre-Karl Péladeau (B.A. philosophie, 1983), en 7e position, et l’animateur de Tout le monde en parle, Guy A. Lepage (B.A. communication, 1983), en 3e position.

 

La Scientifique de l’année 2018 de Radio-Canada est une Uqamienne: Manon Bergeron (M.A. sexologie, 2006; Ph.D. éducation, 2013) a été désignée pour «souligner sa contribution à la science et à la société en fournissant des données qui ont fait grandement avancer les connaissances au sujet des violences sexuelles».

 

 

L’illustratrice Marianne Dubuc (B.A. design graphique, 2003) a remporté le Prix TD de littérature canadienne pour l'enfance et la jeunesse 2018 grâce à son album Le Chemin de la montagne (Comme des géants). L’un des plus importants au Canada en littérature jeunesse, ce prix s’accompagne d’une bourse de 50 000 dollars. L’album a aussi été récompensé par le Prix littéraire du Gouverneur général dans la catégorie Littérature jeunesse – livres illustrés. D’autres Uqamiens ont été honorés lors de la remise 2018 des Prix littéraires du Gouverneur général. Karoline Georges (B.A. histoire de l'art, 1995) est lauréate dans la catégorie Romans et Nouvelles pour De Synthèse (Alto), alors que Michaël Trahan (M.A. études littéraires, 2012) a été primé dans la catégorie Poésie pour La raison des fleurs (Le Quartanier). Quant au duo Cozic, composé de Monic Brassard (B.Sp. enseignement des arts plastiques, 1973) et d’Yvon Cozic, il a reçu le Prix du Gouverneur général en arts visuels et arts médiatiques 2019.

Depuis janvier dernier, Dominique Biron (M.B.A., 2008) est la nouvelle vice-rectrice aux affaires administratives de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Auparavant consultante en management stratégique pour le Groupe Trigone à Chicoutimi, Dominique Biron cumule plus de 30 ans d’expérience en gestion, dans divers milieux, dont celui de la forêt.

 

 

L’artiste numérique Jonathan Villeneuve (B.A. arts visuels, 2006) a été choisi pour réaliser une œuvre à l’issue du concours d’art public lancé dans le cadre du réaménagement du parc Jean-Drapeau. Intitulée Utopie, son œuvre sera installée dans l’allée centrale (la future allée Calder) située dans le secteur ouest de l’île Sainte-Hélène. Interactive et luminocinétique, diurne et nocturne, elle évoque un futur utopiste en lien avec les idéaux de Terre des Hommes. Elle sera inaugurée au cours de l’été.

 

Pour son action en faveur des jeunes, particulièrement à travers le programme Philojeunes, Catherine Audrain (M.A. sociologie, 2006) a reçu l’insigne de chevalier de l’Ordre des palmes académiques du Consulat général de France à Québec. Lauréate du prix Reconnaissance de la Faculté des sciences humaines en 2013, Catherine Audrain a créé ce programme de prévention de la violence par la philosophe dans les années 1980, parallèlement à son travail à La Traversée, un centre d'aide aux femmes et enfants victimes d'agressions sexuelles.

François Avard (B.A. enseignement du français langue première, 1996) a remporté un prix au Gala Les Olivier dans la catégorie Auteur de l'année/Spectacle d'humour pour Préfère novembre, un spectacle coécrit avec et pour l’humoriste Louis-José Houde. Guillaume Lambert (B.A. art dramatique, 2007), auteur et acteur de la série web L'âge adulte, a été primé dans la catégorie Série web humoristique de l’année.

 

Julie Dubois (B.A. enseignement du français langue première, 1996), qui enseigne au Collège Sainte-Anne de Lachine depuis 1991, a été nommée directrice du secteur secondaire en janvier dernier. Elle a auparavant été directrice artistique du programme Danse et directrice des programmes. Son mandat débute en août prochain.

 

 

Toutes les nominations et distinctions des diplômés de l'UQAM qui sont portées à l'attention du Bureau des diplômés sont annoncées dans son bulletin ainsi que sur le site du Bureau, dans la section Nouvelles des diplômés.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE