Cinq projets pour un campus vivant

Des étudiants proposent des solutions pour améliorer l’insertion du campus dans son quartier.

12 Novembre 2019 à 16H36

Des étudiants proposent des solutions pour améliorer l’insertion du campus dans son quartier au terme d’une charrette interdisciplinaire menée dans le cadre des activités du 50e de l’UQAM. La proposition qui a remporté le premier prix: Rhizome.
Photo :Nathalie St-Pierre

Piétonisation, végétalisation, mobilier urbain, espaces de socialisation: voilà quelques mots clés qui donnent un aperçu des cinq projets présentés au terme de la charrette interdisciplinaire de création «L’UQAM : un campus vivant et urbain au cœur de la ville». Menée dans le cadre des activités du 50e de l’UQAM, en marge du colloque tenu le 18 octobre dernier, cette charrette a réuni des étudiants et étudiantes en urbanisme, en design de l’environnement, en géographie et en arts visuels et médiatiques pendant trois journées intenses de discussions et de création, du 8 au 11 novembre derniers.

Organisée par les professeurs Mark Poddubiuk (École de design) Paul Landon, Susan Turcot (Arts visuels et médiatiques), Sylvain Lefebvre (géographie), Michel Rochefort (études urbaines et touristiques) et François Racine (études urbaines et touristiques), la charrette avait pour objectif d’élaborer des aménagements aux abords et en périphérie de l’UQAM afin d’affirmer son caractère et son identité ainsi que sa présence dans le quartier et dans la ville.

Regroupés en équipes interdisciplinaires, les étudiants ont présenté des solutions axées sur une meilleure insertion de l’UQAM dans son environnement et sur une plus grande appropriation du milieu par ses usagers. Un jury formé de représentants de l’UQAM, de la Ville, du milieu des arts et du milieu communautaire ont remis des prix de 750, 500 et 250 dollars à trois projets: Rhizome, L’UQAM hors les murs et Libération UQAM.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE