Claudia Bernal au Japon

L’artiste interdisciplinaire et doctorante Claudia Bernal expose deux œuvres récentes à Tokyo.

16 Avril 2019 à 11H23

Portraits performatifs (détail), 2018. Impression numérique. Courtoisie de l'artiste  Photo: Claudia Bernal 

La doctorante en études et pratiques des arts Claudia Bernal (B.A. arts visuels, 2000; M.A. théâtre, 2016) expose deux de ses œuvres récentes dans le cadre de l’exposition collective ARCOT19. L’événement annuel, qui réunit des artistes colombiens émergents et établis, est présentée jusqu’au 27 avril prochain à l’Institut Cervantès, à Tokyo, au Japon.

L’œuvre interdisciplinaire Portraits performatifs (Montréal, 2017) relève à la fois de l’installation, des arts imprimés et de la performance. «Ce sont des autoportraits dans lesquels je me mets en scène avec différents objets déjà utilisés dans mes performances antérieures», explique l’artiste et chercheuse québécoise d’origine colombienne. «Au moyen de ces objets, j’explore une nouvelle identité moins personnelle et plus collective. Je transforme mon corps afin de le convertir en espace de travail créatif.»

Dans un des clichés réalisés par l’artiste, on la voit, munie de gants de vinyle jaunes, tenir une arme à la main, la tête couverte par ce qui semble être un nid de guêpes en textile. Selon l’artiste, Portraits performatifs lui permet «de donner une autre vie à ces objets du passé.»

En tant que boursière du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec, Claudia Bernal a pu s’envoler au Japon pour assister au vernissage de l’exposition et présenter sa démarche artistique au public nippon. Portraits performatifs sera également présenté à Montréal, à la Galerie Optica, en janvier 2020.  

Les œuvres de Claudia Bernal se situent à la croisée des arts visuels, du théâtre performatif et de la littérature. Installée à Montréal depuis 1991, l’artiste explore les concepts de mouvement, de migration, d’espace et d’identité. Claudia Bernal a présenté son travail dans le cadre d’expositions, tant collectives qu’individuelles, dans plusieurs musées, centres d’artistes, galeries et dans l’espace public en Amérique du Sud (Buenos Aires, Bogota), en Amérique du Nord (Mexico, Montréal, Toronto, Vancouver), dans les Antilles (La Havane) et en Europe (Barcelone, Berlin, Bruxelles, Paris, Prague, Vienne). Ses œuvres font partie de diverses collections, dont celles de la Ville de Montréal, de la Banque Nationale du Canada, de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, du Cirque du Soleil, de Hotello et de la Fondation Memoria. Claudia Bernal a été boursière du Fonds de recherche du Québec «Société et culture» (FRQSC), du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada et de la Fondation de l’UQAM. 

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE