Mutations sécuritaires

La Chaire Raoul-Dandurand crée l’Observatoire des conflits multidimensionnels pour mieux comprendre les enjeux de sécurité.

29 Avril 2019 à 14H11, mis à jour le 30 Avril 2019 à 9H30

Les campagnes d'ingérence électorale font partie des stratégies utilisées pour déstabiliser les démocraties. Sur la photo: Vladimir Poutine et Donald Trump au sommet du G20 à Hambourg, en 2017.

La Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques vient de créer l’Observatoire des conflits multidimensionnels (OCM) grâce à un don de 250 000 dollars de la Banque Nationale du Canada. L’OCM étudiera les nouvelles stratégies déployées sur la scène internationale pour déstabiliser les États, fragiliser leurs institutions politiques ou porter atteinte à leurs infrastructures. La désinformation, les cyberattaques, les campagnes visant à influencer l’électorat ainsi que l’espionnage et le sabotage industriels comptent parmi les phénomènes qui seront analysés. L’OCM vise à informer et à sensibiliser le grand public sur la manière dont les mutations sécuritaires contemporaines, notamment l’usage des nouvelles technologies, affectent les États.

«Au moment où les campagnes d’ingérence électorale ébranlent nos démocraties, où nous consommons des informations qui ne résistent pas toujours à l’épreuve des faits et où notre dépendance aux technologies de communication engendre toutes sortes de vulnérabilités, la Chaire Raoul-Dandurand pourra contribuer au développement d’une expertise canadienne sur ces phénomènes préoccupants», souligne le professeur du Département de science politique Frédérick Gagnon, titulaire de la Chaire et directeur de l’Observatoire sur les États-Unis, qui dirigera l’OCM.

Selon Louis Vachon, président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada, «la Chaire Raoul-Dandurand est particulièrement bien placée pour contribuer à faire progresser le dialogue sur ces questions, grâce à la qualité des travaux de ses chercheurs et à leur capacité de vulgarisation».

L’OCM s’ajoute à l’Observatoire sur les États-Unis, à l’Observatoire de géopolitique, à l’Observatoire sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord et au Centre FrancoPaix en résolution des conflits et missions de paix, tous rattachés à la Chaire Raoul-Dandurand.

Dossier dans Diplomatie

La Chaire Raoul-Dandurand a collaboré au dernier numéro du magazine français Diplomatie en y publiant un dossier consacré à la géopolitique des États-Unis. Au total, 18 chercheurs, membres ou associés à la Chaire, ont signé des articles portant, notamment, sur la présidence Trump et l’hyperpolarisation américaine, les présidentielles 2020, les scandales et les menaces de destitution du président américain, la politique d’immigration des États-Unis, leur image internationale, leurs rapports avec la Chine et la Russie, etc.

Créé en 2002, Diplomatie est un magazine financièrement et politiquement indépendant, destiné à un large public francophone et dont la ligne éditoriale allie rigueur d’analyse, ouverture d’esprit et impartialité face aux grandes problématiques internationales.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE