Prix littéraires du Gouverneur général

Deux diplômées figurent parmi les lauréates des prix de langue française.

29 Octobre 2019 à 11H12

Les diplômées Céline Huyghebaert (M.A. études littéraires, 2011; Ph.D. études et pratiques des arts, 2019) et Dominique Demers (M.A. études littéraires, 1988) figurent parmi les lauréates des Prix littéraires de langue française du Gouverneur général 2019.

Céline Huyghebaert
Photo: Le Quartanier/Justine Latour

Céline Huyghebaert a remporté le prix dans la catégorie Romans et nouvelles pour Le drap blanc (Le Quartanier), son premier roman. À mi-chemin entre l’enquête, l’hommage, l’album-photos, le journal intime et le récit autobiographique, celui-ci raconte des événements importants ayant marqué la vie de son père (mariage, enfants, travail à la ferme, etc.), un homme seul, malheureux et alcoolique. «Récit d’une enquête patiente et acharnée, ce livre, magnifiquement composé, refait l’histoire de celui qui a vécu sans rien laisser sinon la volonté, ancrée au cœur de sa fille, Céline, de le ramener avec elle en terre d’invention. C’est un geste d’amour, un acte courageux dont l’expression est un remarquable accomplissement», a souligné le jury.

Née en France, Céline Huyghebaert vit à Montréal depuis 2002. Ses œuvres, où se rencontrent arts visuels, langage et littérature, ont été exposées en France et au Canada, notamment à la Fonderie Darling, à Dare Dare, à la Toronto Art Book Fair et au Centre canadien d'architecture. Elle a obtenu au printemps dernier la prestigieuse bourse de la Fondation de la famille Claudine et Stephen Bronfman.

Dominique Demers
Photo: Martine Doyon

Dominique Demers a remporté le prix dans la catégorie Littérature jeunesse – texte pour L'albatros et la mésange (Québec Amérique), un récit abordant la réalité de deux adolescents, lui surdoué, elle déchirée, qui apprennent à s’apprivoiser sous l’ombre des grands arbres du mont Royal. «L’albatros et la mésange traduit avec éloquence les questionnements existentiels de deux adolescents. Un roman rythmé, intelligent, bien construit et lucide, qui se laisse dévorer comme une gourmandise. Une écriture mature et affirmée. Un hymne à la différence, à l’amitié, à l’amour… bref, à la vie», a souligné le jury.

Écrivaine, éditrice et conférencière, Dominique Demers a signé plus de 70 œuvres de fiction pour enfants, adolescents et adultes. Elle a été journaliste à L’actualité, chargée de cours à l'UQAM, critique littéraire au journal Le Devoir, scénariste de longs métrages et conteuse.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE