Don de la Fondation Luc Maurice

La Chaire de recherche sur le vieillissement et la diversité citoyenne bénéficie d'un don de 100 000 dollars.

14 Novembre 2019 à 10H19

Pierre Bélanger, Jean-Philippe Waaub, Matias Duque et Michèle Charpentier. 
Photo: Nathalie St-Pierre

Grâce à un don de 100 000 dollars sur quatre ans de la Fondation Luc Maurice, la Chaire de recherche sur le vieillissement et la diversité citoyenne pourra poursuivre ses recherches pour mieux comprendre le phénomène complexe du vieillissement et explorer des avenues innovantes pour mieux sensibiliser la société envers ses aînés. Cette contribution, qui s’inscrit dans le cadre de la campagne majeure de financement 100 millions d’idées, a été annoncée par la Fondation de l'UQAM et la Faculté des sciences humaines, le 13 novembre, lors du Rendez-vous UQAM sur le vieillissement, auquel assistaient plus d’une cinquantaine de personnes - étudiants et étudiantes en gérontologie et en travail social, professeurs et citoyens intéressés par le vieillissement.

«La complicité entre la Chaire et la Fondation Luc Maurice s’appuie sur une vision dynamique et sociale du vieillissement, a souligné Michèle Charpentier, titulaire de la Chaire et professeure à l'École de travail social. Nous travaillons toutes deux à faire reconnaître et à favoriser le pouvoir d’agir des personnes aînées, et à améliorer leur inclusion dans la société. Avec le généreux soutien de la Fondation Luc Maurice, nous pourrons mettre sur pied des projets pour développer des pratiques novatrices auprès des personnes âgées, dont celles en situation de vulnérabilité, et démystifier les stéréotypes à leur endroit. À travers ses nombreuses activités de mobilisation des connaissances, un véritable travail de gérontologie sociale est fait à la Chaire, au bénéfice de toute la société.»

«L’engagement de la Fondation Luc Maurice envers l’UQAM est remarquable et permet à cette chaire audacieuse de continuer de reconnaître l’apport des personnes âgées à la société, a poursuivi le directeur général de la Fondation de l’UQAM Pierre Bélanger. Nous remercions vivement ces donateurs généreux d’appuyer ce projet prioritaire de la campagne 100 millions d’idées et de permettre à l’UQAM de continuer de s’illustrer dans ce domaine de recherche dont l’importance croît rapidement.»

«À la Fondation Luc Maurice, nous avons la conviction profonde que chaque petit geste participe à l’amélioration de la collectivité. Faire avancer les choses pour, entre autres, combattre l’âgisme et accroître la qualité de vie des aînés ne vient pas sans innovation et sans recherche, a exprimé Matias Duque, directeur de la Fondation Luc Maurice. C’est pourquoi nous sommes heureux de soutenir les projets de la Chaire de recherche sur le vieillissement et la diversité citoyenne.»

Créée en 2017, la Fondation Luc Maurice a pour mission de défendre les personnes âgées et de leur permettre de vivre de façon autonome et épanouie. Son fondateur est Luc Maurice, qui a également fondé le Groupe Maurice, chef de file en matière de gestion de complexes résidentiels pour personnes âgées.

«La Chaire de recherche sur le vieillissement et la diversité citoyenne s’inscrit parfaitement dans une démarche de recherche partenariale, voire de coconstruction des connaissances  commune aux sciences humaines, a déclaré la doyenne de la Faculté des sciences humaines, Josée Lafond. S’appuyant sur l'interdisciplinarité, l’humain, ici la personne vieillissante, est au cœur des préoccupations de la Chaire, rappelant, au passage, l’importance et la richesse de sa contribution citoyenne, mais aussi la diversité de ses expériences et de ses besoins. Cela est très représentatif des approches en sciences humaines à l’UQAM.»

Documentaire et discussion

Le documentaire Le sens de l’âge, du réalisateur Ludovic Virot, mettant en vedette cinq aînés octogénaires et leurs points de vue sur le vieillissement, a été présenté lors du Rendez-vous UQAM sur le vieillissement. La projection était suivie d’un panel de discussion avec la professeure du Département de psychologie Valérie Bourgeois-Guérin, titulaire adjointe de la Chaire, et Pierre Desmarteaux, chef, récréologie, du Groupe Maurice. Les deux intervenants ont mis en lumière les aspects positifs liés au vieillissement, mais aussi les réalités qui amènent les personnes âgées à développer de nouvelles aptitudes et attitudes face à la vieillesse.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE