Don de la Fondation familiale Trottier

Un nouveau programme de bourses est créé pour les étudiants de cycles supérieurs de la Faculté des sciences.

21 Mai 2019 à 11H41

Pierre Bélanger, Nicolas Dedek, Éric St-Pierre et Normand Séguin.
Photo: Nathalie St-Pierre

Un nouveau programme de bourses visant à soutenir les étudiants aux trois cycles d'études en sciences verra le jour grâce à une contribution de 500 000 dollars de la Fondation familiale Trottier à la Fondation de l'UQAM. Ce don s'inscrit dans le cadre de la campagne majeure 100 millions d'idées.

«La Fondation Familiale Trottier est fière de s’associer à l’UQAM pour favoriser l’accès aux études en sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (STIM), et appuyer l’excellence dans ces disciplines, a commenté Eric St-Pierre, directeur général de la Fondation Familiale Trottier. Reconnaissant aussi les efforts de l’UQAM en matière d’investissement responsable, la Fondation Trottier est particulièrement heureuse de fournir ce soutien sous forme d’une dotation de 500 000 $. Chaque année, cet investissement financera 11 bourses dans diverses disciplines des STIM, et aidera les étudiants de l’UQAM à développer les compétences nécessaires pour faire face aux problèmes urgents de notre société, tels que les changements climatiques.»

«Cette aide financière aidera les étudiants à assumer leur futur rôle d'acteurs de premier plan dans le domaine scientifique, ont souligné avec reconnaissance Normand Séguin, doyen de la Faculté des sciences, et Pierre Bélanger, directeur général de la Fondation de l'UQAM. C'est un honneur pour l'UQAM de pouvoir compter sur l'appui de cette grande famille de philanthropes. Ce geste de la Fondation Familiale Trottier envers l'UQAM et ses étudiants est vraiment à l'image de la préoccupation qu’avait M. Lorne Trottier d'encourager et de motiver les jeunes, et de promouvoir l'accessibilité au savoir.»

Créée en 2000, la Fondation familiale Trottier a pour mission de soutenir les organisations qui travaillent à l'avancement de la recherche scientifique et à la promotion de l'éducation, de favoriser l'amélioration de la santé, la protection de l'environnement et l'atténuation des changements climatiques. Elle s'efforce de catalyser et de suivre les innovations transformatrices, de créer des collaborations intersectorielles et de prendre des risques que d'autres évitent. 

Les étudiants qui bénéficieront de ce soutien financier proviennent des programmes suivants:

  • Baccalauréat en biologie en apprentissage par problèmes (deux bourses)
  • Baccalauréat en sciences naturelles appliquées à l'environnement (trois bourses)
  • Maîtrise en gestion durable des écosystèmes forestiers (deux bourses)
  • Maîtrise en sciences de la Terre (deux bourses)
  • Doctorat en sciences de l'environnement (une bourse)
  • Doctorat en sciences de la Terre et de l'atmosphère (une bourse) 

Prix et bourses Denise-Véronneau: 20 ans de générosité

Monique Brodeur, Audrey Wagener, Jérémie Blanchette-Sarrasin, Marion Deslandes-Martineau, Marc Plamondon, Estelle Desjarlais et Geneviève Allard-Duquette.Photo: Jean-François Hamelin

Le 13 mai dernier, la Fondation de l’UQAM a souligné la 20e remise des bourses et du prix Denise-Véronneau. La cérémonie s’est déroulée au Salon Orange du Centre Pierre-Péladeau en présence d’anciens lauréats et lauréates, de membres de la famille et de proches de la donatrice, la Docteure Suzanne Véronneau-Troutman.

En 1999, la donatrice a crée un fonds capitalisé afin d’honorer la mémoire de sa sœur Denise Véronneau. Grâce à son don, elle soutient depuis 20 ans les étudiantes et étudiants des cycles supérieurs de la Faculté des sciences de l’éducation. Au total, 44 bourses et 20 prix Denise-Véronneau ont été remis jusqu’à présent.

Quatre bourses de 5000 dollars ont été remises cette année à Estelle Desjarlais, Marion Deslandes-Martineau, Marc Plamondon et Audrey Wagener, qui étudient à la maîtrise en éducation. L’étudiante au doctorat Jérémie Blanchette-Sarrasin a reçu le prix Denise-Véronneau, au montant de 15 000 dollars, récompensant le meilleur mémoire de maîtrise. Les lauréats et lauréates ont témoigné de l’impact de ces bourses sur leur parcours et sur leur motivation.

«Je remercie sincèrement la Docteure Véronneau-Troutman pour son immense générosité qui permet à l’UQAM de rayonner dans le domaine des sciences de l’éducation en appuyant une relève brillante et engagée», a déclaré le directeur du développement philanthropique de la Fondation de l’UQAM, Nicolas Dedek.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE